Le Salon du cheval gagne en notoriété

Une occasion pour prospecter les marchés, dévoiler un savoir-faire et attirer de nouveaux clients. Des rencontres scientifiques sont au programme.

La VIe édition du Salon du cheval bat sont plein. Initié par l’Association du salon du cheval (ASC), cet événement qui se tient depuis le 2 octobre à l’hippodrome la Princesse Lalla Malika à El Jadida, a pour thème «Le cheval, vecteur du rayonnement du Maroc». Un thème qui a son importance parce que «le Maroc est considéré par nombre d’experts comme leader dans le monde arabe grâce à sa stratégie équine érigée en politique publique nationale», a expliqué El Habib Marzak, commissaire du salon.

L’hippodrome s’étend sur 20 000 m² équipés, dont une carrière aux normes internationales, et comprend également un espace de 3 hectares dédié à la tborida.
Outre les 16 régions du Royaume, une trentaine d’exposants de différents pays sont présents à cette manifestation qui sera clôturée le 6 octobre.

250 000 visiteurs attendus

Après le Qatar, la Hongrie et la France, c’est au tour de la Turquie, un pays qui entretient une tradition équestre séculaire, d’être l’invité d’honneur. Pour les professionnels du secteur, la participation au Salon du cheval constitue une occasion de prospecter les marchés, de dévoiler un savoir-faire, d’attirer de nouveaux clients et de rencontrer la concurrence. Le salon constituera l’occasion aux petites et moyennes entreprises (PME) d’approcher les opérateurs internationaux à un coût moindre en comparaison avec d’autres outils de prospection.
A cette occasion, le Dr El Habib Marzak indique que «toutes les activités liées au cheval y sont organisées dans le cadre de concours, championnats ou exhibitions avec une participation nationale et internationale de haut niveau». Sur le plan scientifique, plusieurs conférences destinées à améliorer la sensibilité des éleveurs aux problèmes de l’élevage du cheval sont au programme. Plus de 250 000 visiteurs sont attendus.