Le pouvoir d’achat grimpe dans l’ordre des préoccupations des marocains

Les 35-54 ans et les femmes sont plus sensibles à  la question du pouvoir d’achat . L’inflation est pourtant au plus bas depuis quatre à  cinq ans. Le souci pour la sécurité reste présent.

Le débat suscité par le contrat programme qui engage l’Etat et l’ONEE a visiblement laissé des traces. Même si la majorité des ménages est à l’abri de toute hausse des prix -si effectivement le niveau de consommation reste inchangé-, la peur du contraire est manifeste. En tout cas, dans les discussions privées, l’augmentation du coût de la vie revient souvent au premier plan. Le baromètre La Vie-éco/Egenvalue du mois de juin confirme bien cette perception. Ils sont effet 16% des personnes sondées (pour des raisons pratiques, l’enquête est cette fois-ci limitée à Casablanca) au cours de la première semaine de juin à avoir placé le pouvoir d’achat en tête de liste des préoccupations contre 7% en avril. De la 12e place, il remonte ainsi à la 7e. La crainte est plus diffuse chez les personnes âgées de 35 à 54 ans (21,5%) et chez les femmes (17,6%). Ce qui est normal….

Lire demain matin sur www.lavieeco.com l’analyse de Alié Dior Ndour.