Le portail d’information et de réservation visitmorocco.com a attiré 450 000 visiteurs depuis début janvier

Les Français et les nationaux arrivent en tête avec plus du tiers des visites. La plateforme de réservation est encore uniquement en français, ce qui reste insuffisant pour attirer un maximum de visiteurs.

Opérationnel depuis quelques mois, le portail d’information et de réservation des produits touristiques au Maroc, www.visitmorocco.com a sans doute besoin d’un peu de temps pour devenir une plateforme, sinon incontournable, du moins bien fréquentée pour les touristes qui veulent visiter le Maroc. Conçu par l’Office marocain national du tourisme (ONMT) pour booster les ventes des établissements hôteliers qui y figurent, le site a reçu entre le 1er janvier et le 30 avril dernier la visite d’un peu plus de 450 000 internautes, totalisant près de 530 000 visites pour 1,6 million de pages vues avec une moyenne de trois pages par visite et une durée de consultation de 2 minutes 16 secondes.

Le détail des statistiques ne manque pas d’attirer l’attention sur un élément : le nombre de visites, durant cette période, émane essentiellement des marchés émetteurs traditionnels du Maroc, et à leur tête la France avec 114 806 visites (21,78%), le Maroc avec 64 157 visites (12,17%), le Royaume-Uni avec 57 538 (10,92%) puis l’Italie, les Etats-Unis, l’Espagne, l’Allemagne, etc. Il faut préciser que dans la mesure où le système de réservation est uniquement disponible pour l’instant en français, sa portée ne peut être que limitée en attendant que d’autres langues y soient introduites, notamment l’anglais, l’arabe et l’espagnol.

Marrakech, Agadir et Essaouira, les villes les plus saisies

Il faut dire aussi que c’est seulement à partir du 7 février 2012 qu’une version publique de ce système a été mise en ligne, ce qui semble se traduire par une augmentation de la durée moyenne de la visite qui est passée à 5 minutes 34 secondes durant la période allant du 7 février au 30 avril.

Durant cette dernière période, ce sont toujours les Français qui restent en tête en nombre de visites, suivis des Marocains. Le nombre de visites des autres nationalités se compte tout juste en centaines, mais on notera l’apparition d’internautes algériens, tunisiens et sénégalais, en petit nombre certes, mais qui montrent que l’avenir du tourisme est peut être ailleurs que dans les marchés européens.

Les villes les plus saisies par ces internautes sont par ordre d’importance, Marrakech, Agadir, Essaouira, Casablanca, Tanger, Rabat, Fès et, enfin, Dakhla. Rappelons que les résultats escomptés par l’ONMT sont la maîtrise par l’office du contenu de la base de données et surtout un coup de pouce à la mise à niveau des opérateurs dont la majorité ne dispose pas de portails pour l’achat de nuitées.