Le plan aquacole expliqué aux opérateurs économiques du Souss Massa

Le secteur de l’aquaculture constitue aujourd’hui un véritable relais de développement de la région Souss Massa. Depuis l’annonce début octobre des résultats des appels à manifestation d’intérêt relatif au développement de la filière aquacole, il y a un grand intérêt dans le milieu économique pour ce domaine.

Depuis l’annonce faite le 5 octobre dernier des 23 nouveaux projets d’aquaculture qui vont être réalisés à l’échelle régionale, la communication sur la filière se poursuit. La semaine dernière l’association Agadir Haliopole Cluster a organisé un séminaire sur le sujet en partenariat avec l’Agence Nationale pour le Développement de l’Aquaculture et la Conseil régional du Souss Massa.

Au rendez-vous : des investisseurs, des porteurs de projets et des acteurs institutionnels et sociaux.

C’est ainsi que la question de la subvention dédiée par le Conseil régional Souss Massa pour accompagner les jeunes entrepreneurs de la filière a été soulevée. La collectivité locale alloue à cet effet un budget global de 20MDH; la subvention ne devrait pas dépasser 20% de l’investissement avec un plafond de 2 MDH par projet, précise un élu du Conseil régional Souss Massa lors de la rencontre.

Ce budget incitatif suscite l’engouement des porteurs de projets et beaucoup souhaiteraient qu’il soit étendu à tous les projets et pas seulement à ceux des jeunes entrepreneurs. Le Conseil régional Souss Massa se dit prêt à accompagner d’autres investisseurs par la suite. Mais pour l’heure, c’est une première opération dont les retombées économiques et sociales sur la région sont fort attendues.

La question de la disponibilité du foncier à Sidi Rbat et à Sidi Ifni a été soulevée lors de la réunion. Le développement d’espace de séchage des produits de l’activité est envisagé et les potentiels investisseurs sont préoccupés par les contraintes inhérentes au foncier dans ces localités.

Pour rappel, les deux appels à manifestation d’intérêt pour le développement de projets aquacoles dans la région Souss Massa concernent une offre d’investissement s’étendant sur une superficie de 1.380 ha représentant 92 unités de production dédiées à la culture d’algues marines et de coquillages.

Les projets retenus aujourd’hui qui exploiteront 60 unités de production, pour un investissement prévisionnel d’environ 400 MDH, programment l’exploitation de 900 ha. Les réalisations prévues devraient atteindre 62.000 tonnes/an de coquillages et d’algues marines, soit 78% des prévisions du plan aquacole estimées à 80.000 tonnes/an. Ces nouveaux projets devraient générer à terme 620 emplois directs dans la région.

Pour l’heure, ce chantier d’envergure est au stade de la signature des conventions d’exploitation et de création des unités de production, avant l’implantation et le démarrage des projets.