Le paiement par carte bancaire se démocratise

Le nombre de paiements effectués via des cartes marocaines est en hausse de 24,6% au premier trimestre. Le montant moyen par paiement recule à 505,50 DH.

L’année 2016 démarre sur les chapeaux de roues pour l’activité monétique. Les chiffres du premier trimestre, communiqués par le Centre monétique interbancaire (CMI), montrent en effet une progression soutenue de l’ensemble des indicateurs du secteur par rapport au premier trimestre de l’année dernière. C’est ainsi que 72,5 millions d’opérations tous types confondus (paiement auprès des commerçants et sites web, et retrait) et toutes cartes comprises (marocaines et étrangères) ont été enregistrées au 31 mars, soit 11,2% de plus qu’à la même date en 2015. Cette nouvelle performance est notamment à mettre sur le compte des cartes marocaines qui ont contribué à hauteur de 96% du nombre total d’opérations avec 69,6 millions de transactions réalisées (+11,4%). Le nombre de paiements par ces cartes a ainsi progressé de 24,6% pour atteindre 7,8 millions de transactions et un chiffre d’affaires de 3,9 milliards de dirhams (+17,7%). Signe que le paiement par carte bancaire se banalise, le montant moyen par paiement continue de baisser de façon significative. Alors qu’il était de 572,36 DH au premier trimestre 2013, il s’affiche à 505,52 DH à l’issue de ce premier trimestre. Dans les super et hypermarchés mais aussi dans les gares, les péages d’autoroutes ou encore dans les fast-food et les hôtels, la carte bancaire devient un moyen de paiement incontournable et privilégié pour sa praticité et sa sécurité.

Encouragé par les services e-gov, les paiements sur internet progressent de 55,3%

Malgré tout, les retraits restent le premier contributeur de l’activité avec 63,5 millions d’opérations (+9%), dont 61,8 millions réalisées par cartes marocaines (+9,9%), et un montant de 55,05 milliards de DH (+9%). Le développement de nouveaux services, à commencer par le paiement en ligne de la vignette automobile, n’est pas étranger à cette nouvelle croissance. Les paiements sur Internet ont ainsi enregistré une augmentation de 55,3%, à 818 632 transactions pour un montant lui-même en nette accélération (+45,7%).

A l’étranger, les cartes marocaines continuent d’être de plus en plus utilisées, favorisées par l’assouplissement de la politique en matière de change. Ainsi, 355 000 opérations (+46,6%) de paiement et de retrait pour un montant de 381,6 MDH (+24,8%) ont été enregistrées au premier trimestre.

De son côté, l’activité des cartes bancaires étrangères au Maroc n’est pas en reste puisqu’elle a progressé de 7,1% en nombre d’opérations, à 2,9 millions, et de 3% en montant, à 4,3 milliards de DH. Qu’il s’agisse de retraits ou de paiements, les cartes étrangères sont restées très actives dans le Royaume malgré un contexte difficile pour le tourisme.