Le Maroc présent en force au «Fruit Logistica» de Berlin

La participation a coûté 6 MDH, dont 75 % financés par le CMPE.

Participation remarquée que celle du Maroc au salon «Fruit Logistica» à Berlin du 8 au 10 février. En effet, à cette manifestation spécialisée, l’une des plus importantes dans le monde (1 613 exposants du monde entier sur 96 000 m2), le stand marocain a couvert une superficie de 530 m2, contre à peine 60 m2 en 2000 et a reçu 2 650 visiteurs, au lieu de 70 seulement en 2000. Parmi eux Sun quist, le plus grand importateur nord-américain.

Un stand de 530 m2 pour 20 participants
Parmi la vingtaine de participants marocains au salon «Fruit Logistica», l’Amcef (Association marocaine des conditionneurs et exportateurs de fraise) est la dernière venue, alors que l’Aspam (Association des producteurs d’agrumes au Maroc), l’Apefel (Association des producteurs et exportateurs de fruits et légumes) et l’Aspem (Association des producteurs exportateurs de maraîchages et primeurs du Maroc) sont des habitués.

Si la participation à de telles manifestations est incontournable pour les producteurs marocains, de plus en plus en quête de marchés extérieurs, il faut noter que cela a un coût. La preuve, la participation à cette édition de «Fruit Logistica» a tout de même coûté au Maroc 6 MDH (le CMPE subventionne location de stands, transport, communication, décors… à 75%, le reste étant pris en charge par les participants). Pour quels résultats ? Pour Abdelkrim Abouyoub, chef du département agro-industrie au CMPE, il est difficile d’évaluer un salon, mais tout se fait à travers les prises de contact et le reste se gère sur l’année. L’important n’est pas de conclure sur le champ, même s’il arrive que cela se fasse. «La présence dans les salons relève du stratégique et non de l’urgence», conclut-il.

Agenda
27 salons en 2007

Pour 2007, l’agenda du CMPE était très chargé : 27 salons, 3 foires et 34 missions d’hommes d’affaires dans différents pays. Un programme établi en concertation avec les associations et fédérations professionnelles, comme l’explique Ali El Alaoui, secrétaire général du CMPE. Pour réaliser sa mission, le centre dispose d’un budget annuel de 80 MDH dont 65% pour les actions promotionnelles et 15% au titre du budget d’accompagnement des missions.