Le Maroc devient un hub régional pour le géant français Essilor

Le groupe a créé Essilor Management North & West Africa pour superviser une quinzaine de filiales. Essilor avait acquis en 2011 et 2012 trois entreprises marocaines spécialisées dans le verre ophtalmique.

Le groupe français Essilor poursuit son développement au Maroc. En effet, après y avoir effectué trois opérations de croissance externe au cours des deux dernières années, ce leader mondial de l’optique ophtalmique vient de créer une cinquième filiale basée à Casablanca. Dénommée Essilor Management North & West Africa (EMNWA), cette entité aura pour charge la coordination et la supervision des filiales et partenaires du groupe Essilor International basés en Afrique du Nord, Afrique de l’Ouest et en Egypte, et ce, pour un spectre de métiers assez large tels les finances, l’administratif, le commercial et le marketing. En d’autres termes, EMNWA deviendra une plateforme mutualisée de support pour une large région où le groupe Essilor compte plus d’une quinzaine de filiales. Une démarche déjà mise en place par d’autres acteurs européens tels Nestlé qui a implanté une filiale similaire à Casanearshore. Il faut dire que la stabilité du Maroc, comparativement à d’autres pays de la région MENA ou encore la taille de son marché domestique, de loin plus importante que certains pays de l’Afrique de l’Ouest, incitent de plus en plus d’opérateurs européens ou nord-américains à y implanter des bases arrières régionales ou continentales.

Une vingtaine de collaborateurs à l’issue de la première année

Dotée d’un capital de démarrage de 1,5 MDH, EMNWA a d’ores et déjà entamé une vague de recrutements de différents profils de cadres pour atteindre rapidement une vingtaine de collaborateurs à l’issue de la première année.

Rappelons que le groupe Essilor emploie plus de 53 000 salariés à travers une centaine de pays, revendique en 2012 un chiffre d’affaires de près de 5 milliards d’euros (près de 57 milliards de DH) pour un résultat net part du groupe de 584 millions d’euros (près de 6,5 milliards de DH). Dans le sillage de sa stratégie de consolidation des ventes dans les pays émergents, qui pèsent désormais 20% de son chiffre d’affaires, Essilor avait pris en 2011 et 2012 des participations dans les entreprises marocaines L’N Optic, VST Lab (un laboratoire de prescription) et Optiben (un acteur important de la distribution de verres ophtalmiques). A la veille de leur entrée dans le giron d’Essilor, ces trois entreprises avaient dégagé un chiffre d’affaires annuel agrégé d’environ 45 MDH en s’appuyant sur un réseau de 14 agences locales qui assureront la fabrication et la distribution des produits de marque BBGR.