Le marché auto sauvé par les ventes d’utilitaires

La baisse est bien marquée dans le segment des voitures importées montées : – 3,8%.
Renault, Kia, Wolkswagen, Ford et Citroën tirent leur épingle du jeu.

En dépit d’un impact peu visible sur la consommation des ménages, la crise économique semble affecter le marché automobile. Certes, les ventes globales de véhicules toutes catégories confondues (utilitaires et particuliers, importés et montés localement) affichent une légère baisse (- 0,2%) en février, mais le cumul pour les deux premiers mois de l’année s’est amélioré de 1,46 % par rapport à la même période de 2008, à 17 824 unités. Le marché est soutenu par l’utilitaire -très largement dominé par les japonaises avec plus de 60% des réalisations- dont les ventes se sont améliorées de 12,9 %, à 2 824 unités. Dans le même temps, le segment tourisme affiche une toute petite méforme avec une baisse de 0,44 %, à 15 000 unités. Sans le montage local qui a progressé de 5,6 %, à 5 664 unités, ce recul aurait pu être plus grave parce que les ventes de véhicules de tourisme importés ont chuté de 3,78 % au terme des deux premiers mois, à 9 336 unités. Toutefois, on indique, dans la profession, que certains importateurs de véhicules particuliers refusent de livrer leurs chiffres à cause  de divergences à propos du mode de calcul des ventes (voir rubrique En direct). Néanmoins, les marques concernées n’auraient pas pu réellement inverser la tendance générale.

Le montage local tient le coup
En réalité, la quasi-totalité des importateurs affichent des chiffres en baisse sur le segment des véhicules de tourisme. Parmi ceux qui sont restés sur un trend haussier, on a Renault (+14,87% à 896 unités), Kia (+6,62% à 1 304 unités), Volkswagen (+18,55% à 703 unités), Ford (+9% à 581 unités), Citroën (+2,50% à 532 unités) et Volvo qui a presque doublé ses ventes avec 25 voitures.
Quant au montage local, il est dans l’ensemble (tourisme et utilitaire) en hausse de 5,88 %, passant de 5 674 à 6 008 unités, d’une année à l’autre. Le groupe Renault réalise l’essentiel de l’activité avec la Dacia et la Kangoo. Ses ventes ont cependant légèrement fléchi sur l’utilitaire, passant de 184 unités à fin février 2007 à 172 pour le même mois de l’année en cours. Au total, il a écoulé 2 079 unités, marquant une progression de 7%. Son autre marque, Dacia, s’est vendue à 2 782 exemplaires (+11,82%). Pour leur part, Citroën Berlingo et Peugeot Partner ont reculé respectivement de 1 % et 12,3 % à 493 et 654 unités. Tous segments confondus, Renault domine également la concurrence avec 2 997 unités commercialisées. Suivent Dacia, une marque du même groupe (2 887 unités), Peugeot (1 737 unités), Toyota (1 391 unités) et Kia (1 304 unités).