Le Laboratoire Bottu investit 120 MDH dans une usine de génériques

L’objectif est de porter les ventes à  50 millions d’unités par an contre 31 millions actuellement. Le projet est financé sur fonds propres et par crédit bail.

Cap sur le générique. Tel semble être le mot d’ordre des laboratoires pharmaceutiques marocains eu égard aux profonds changements qui s’annoncent pour ce secteur. En effet, les investissements dans les unités de fabrication de génériques se multiplient depuis quelques années, dans le cadre de la volonté de l’Etat de doper l’usage de médicaments à bas prix et les potentialités à l’export vers l’Afrique. Aussi, après le laboratoire portugais Tecnimede qui a annoncé l’investissement dans un deuxième site de fabrication de génériques, c’est au tour de l’opérateur marocain Bottu SA d’afficher ses ambitions dans ce créneau avec un investissement supérieur à 120 MDH dans une nouvelle usine à Casablanca entièrement dédiée aux génériques. Cette plateforme permettra au fabricant sous licence du célèbre Doliprane de porter ses ventes à plus de 50 millions d’unités par an contre 31 millions en 2010. Quant au financement du projet qui porte l’effort d’investissement à plus de 300 MDH depuis 2006, il a été assuré aussi bien par la trésorerie abondante du laboratoire que par un concours de leasing. Il faut dire que rien qu’avec la licence au Maroc de la marque Doliprane, Bottu a réalisé, en 2010, les plus grosses ventes en valeur par produit au sein du secteur pharmaceutique avec un chiffre d’affaires d’environ 156 MDH pour un volume de 18 millions de boîtes.

Le chiffre d’affaires a atteint 437 MDH en 2010

Les actionnaires de Bottu comptent bien être parmi les gagnants de la nouvelle politique de santé au Maroc qui vise à travers plusieurs mesures phare en préparation (droit de substitution pour les pharmaciens, numerus clausus, marges progressives…) à hisser le taux de pénétration du médicament générique au Maroc à 70% contre 26% actuellement. Un taux qui doit déjà la part belle aux marchés publics de l’Etat où le générique constitue 85% des achats en médicaments.
Bottu SA est un des premiers laboratoires pharmaceutiques marocains dont la famille Berrada a pris le contrôle en 1983 en marge du désengagement de l’actionnaire français éponyme. Avec un effectif qui avoisine les 400 salariés, la société intervient sur l’ensemble de la chaîne du médicament : de l’importation des matières premières destinées à l’industrie pharmaceutique ou des produits finis à la fabrication, au conditionnement, au façonnage et à la commercialisation de spécialités pharmaceutiques et parapharmaceutiques. Au cours de la dernière décennie, la performance financière de ce laboratoire n’a cessé de s’améliorer avec un chiffre d’affaires qui a atteint 437 MDH en 2010 pour un résultat net qui s’est établi à 75 MDH.