Le groupe français Simonin renforce le capital de sa filiale marocaine Capelem

Un apport de 5,4 MDH pour renforcer son assise financière.

Le groupe français Simonin porte le capital de sa filiale marocaine Capelem de 1,7 à 7,1MDH. Cet apport de 5,4 MDH est destiné à renforcer l’assise financière de ce spécialiste de cartes et assemblages électroniques et électromécaniques qui est en phase d’extension de capacité de production, notamment son parc de machines d’injection et ses lignes d’assemblage automatisées.

Installée à Mohammédia depuis sa création en 2003, Capelem, qui est en pleine croissance, compte parmi son portefeuille clients des références prestigieuses issues principalement des secteurs automobile (auquel il fournit, entre autres, des serrures électroniques), bureautique, immobilier et même de l’agriculture. Car, au-delà du secteur électronique, Capelem offre également des prestations relatives à l’injection plastique, le surmoulage, la bi-injection, le résinage et la décoration de composants électroniques.

Le groupe Simonin est une entreprise de sous-traitance spécialisée, depuis 1926, dans la fabrication de pièces techniques et de sous-ensembles. Intégré en R&D, le savoir-faire de ce groupe basé à Beure (Est de la France) va de l’étude produit et la réalisation d’outillages jusqu’à la production et la livraison. Le groupe compte, outre l’unité marocaine tombée dans son escarcelle en 2006 à l’occasion du rachat de Capelec, quatre usines en France. Il revendique un chiffre d’affaires de 75 millions d’euros (près de 830 MDH) et emploie 500 personnes, dont plus de 100 personnes au Maroc.