Le groupe français Assystem revient au Maroc

Il vient de créer ASM Technologie après avoir vendu, il y a deux ans, à  Teuchos, les 80 % qu’il détenait dans Assystem Maroc
Les recrutements déjà  entamés à  un rythme soutenu.

Assystem, spécialiste français de l’ingénierie et conseil en innovation,
revient au Maroc. Ce groupe, basé à Paris, avait vendu en 2005, pour 20 MDH, les 80 % du capital d’Assystem Maroc à Teuchos, bras armé dans les métiers de l’ingénierie du groupe aéronautique Safran, qui en détenait déjà 20%. Aujourd’hui, il se réinstalle à Tanger à travers une nouvelle filiale dénommée ASM Technologie, spécialisée dans les études techniques et les prestations d’ingénierie.
Le choix de la capitale du détroit de Gibraltar est doublement motivé. D’abord, la constitution, dans la ville, de deux pôles spécialisés importants, l’aéronautique et l’automobile, qui représentent respectivement 41% et 15% des ventes mondiales d’Assystem. D’ailleurs, le groupe franco-nippon Renault-Nissan qui construit, dans la zone franche de Meloussa, une méga usine de voitures, est également un des principaux
clients d’Assystem. Ensuite, en ces temps de crise qui touche de plein fouet l’aéronautique et l’automobile, les plateformes low cost deviennent un atout considérable pour se démarquer et suivre la pression baissière sur les tarifs qu’exercent les donneurs d’ordre.

Le groupe Assystem est déjà présent en Chine, Inde, Roumanie et Brésil
ASM technologies viendra ainsi compléter le dispositif offshoring du groupe qui est déjà présent en Chine, Inde, Roumanie et Brésil. La filiale marocaine, qui a déjà entamé des recrutements à un rythme soutenu, sera ainsi mise à contribution dans l’important projet «Center Fuselage Integration A350», au sein duquel sa maison mère a décroché des
commandes pour le compte d’EADS (maison mère d’Airbus) et qui générera
plusieurs centaines de milliers d’heures de travail.
Notons qu’Assystem emploie près de 10 000 employés et a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 652 millions d’euros (7,1 milliards de DH) en 2007 pour un résultat opérationnel de 36 millions d’euros (396 MDH). Le groupe capitalise 135 millions d’euros (1,5 milliard de DH) à la Bourse de Paris.