Le groupe français Alyotech s’installe au Maroc

La crise financière internationale ne semble pas encore trop affecter le secteur de l’information technology outsourcing (Ito) au Maroc.

La crise financière internationale ne semble pas encore trop affecter le secteur de l’information technology outsourcing (Ito) au Maroc. Après l’arrivée, entre autres, des français Econocom (SSII spécialisée en infogérance) qui s’est installé à Rabat Technopolis et Integitys (SSII spécialiste en business intelligence), le groupe européen de conseil en technologies, Alyotech, s’installe à son tour au Maroc.
Ce groupe, né en 2005, vient de créer Alyotech Morocco, une plateforme d’offshoring basée à Rabat et dédiée au conseil, développement et ingénierie des systèmes d’information. La nouvelle filiale marocaine complétera, en fait, un dispositif d’internationalisation articulé autour de la Belgique, des Pays-Bas et du Canada. Elle permettra à sa maison-mère d’être plus compétitive pour accompagner des clients sur l’ensemble du cycle de développement (PLM) de leurs produits et/ou systèmes technologiques, de la phase des spécifications en amont, la R&D, le test et la qualification, l’accompagnement industriel, jusqu’au maintien en conditions opérationnelles (MCO), ainsi que dans l’évolution de leurs systèmes d’information et réseaux. D’ores et déjà, les premiers ingénieurs recrutés par Alyotech Morocco s’attaquent à une commande d’un client européen opérant dans le secteur de l’aéronautique.
Le groupe Alyotech emploie 1 600 personnes. Le chiffre d’affaires a connu une très forte progression pour se situer à 99,4 millions d’euros (1,1 milliard de DH) à l’issue de l’exercice 2008 (clos le 30 juin), soit une progression de 77%.