Le groupe Benjelloun se désengage de Steria Medshore

Magshore, filiale commune de FinanceCom et de BMCE Bank, a cédé ses parts à  son ex-associé Steria. Steria Medshore n’a jamais réussi à  atteindre ses objectifs.

Le groupe Benjelloun continue de se recentrer sur ses métiers stratégiques que sont la banque et l’assurance. En effet, après la fermeture du réseau de distribution alimentaire Hanouty, il vient d’opérer un premier retrait de ses multiples investissements dans les technologies de l’information, un secteur où le holding de tête du groupe, FinanceCom, n’a pas eu la main heureuse. En effet, Magshore, filiale conjointe de FinanceCom et BMCE Bank, créée en 2006 avec pour ambition de porter les activités d’offshoring du groupe, s’est désengagée de Steria Medshore au profit du groupe français Steria. Ce dernier monte donc de 50% à 100% dans le capital de cette joint-venture créée en 2008, se retrouve avec les coudées franches dans la gestion de ses activités d’information technology outsourcing (ITO) à partir du Maroc.

Il faut dire que contrairement à ce qui avait été annoncé par ses deux actionnaires fondateurs, notamment un objectif d’atteindre 500 emplois en 2012 dont près de la moitié d’ingénieurs informatiques, Steria Medshore n’a jamais dépassé la centaine de salariés. Quant à la gouvernance, elle a également montré ses limites et n’a pas pu surmonter les divergences entre les deux actionnaires, notamment sur les engagements d’apport de business domestique par FinanceCom, et offshore par Steria.

Le groupe a investi autour d’un milliard de DH dans les TIC

Sur le plan financier, Steria Medshore n’aura pas été non plus une opération juteuse, notamment pour le cédant Magshore. Celle-ci a certes récupéré quelques millions de DH, mais le montant est insuffisant pour rembourser ses propres actionnaires qui lui ont apporté plus de 40 millions de DH. Pour parer à toute éventualité, BMCE Bank avait même, à fin juin 2012, totalement provisionné sa participation de 19,5 millions de DH dans cette holding.

Rappelons que Steria est la cinquième SSII européenne avec un chiffre d’affaires consolidé en 2011 de 1,75 milliard d’euros (près de 19 milliards de DH) et un résultat opérationnel de 81,9 millions d’euros (900 millions de DH). Le groupe emploie près de 20 000 salariés dans quinze pays d’implantation, notamment la France, la Grande-Bretagne et l’Inde qui comptent plus des trois quarts de l’effectif global. Quant au groupe Benjelloun, il a investi au cours des années 2000 autour d’un milliard de DH dans le secteur IT, notamment dans l’aventure Finatech mais également dans Magshore, EMAT (connue pour son produit Librity lancée en 2002), GNS, Sicodex et bien d’autres actifs.