Le groupe Baroudi investit 10 MDH dans une usine de boîtes métalliques à  Marrakech

Dénommée United Canister Corporation (UCC), l’entité qui porte le projet est créée en partenariat avec un industriel français. La principale société du groupe, Société impériale des thés et infusions, avait été rachetée à  Yves Rocher au début des années 2000.

Deux ans après avoir investi quelque 50 MDH dans le troisième site de production de son entité phare, Société impériale des thés et infusions (SITI), le groupe Baroudi opère une nouvelle intégration. Ce spécialiste du thé haut de gamme aux sachets cousus main vient de créer, en partenariat avec un industriel français, une filiale spécialisée dans les boîtes métalliques pour le conditionnement du thé. Dénommée United Canister Corporation (UCC), cette joint-venture est complètement orientée à l’export, à l’instar de toutes les autres activités du groupe Baroudi. Dotée d’un capital de démarrage de 3 MDH, UCC compte investir plus de 10 MDH dans des locaux loués partagés avec SITI dans le quartier industriel de Sidi Ghanem à Marrakech.

Des projets de collecte et de traitement des plantes aromatiques et médicinales à l’étude

Avec un tel investissement, la famille Baroudi avance ses pions dans son projet de création d’un groupe intégré autour de la filière de conditionnement des thés et infusions haut de gamme. En 2012, un autre partenariat avec le japonais NASA Corporation avait permis d’ériger à Marrakech une activité de fabrication de sachets thermo-soudés pour thé selon une technologie japonaise. Un an à peine après son lancement, cette activité compte déjà, outre ses deux actionnaires, des dizaines de clients étrangers. Et le groupe ne compte pas s’arrêter là puisque d’autres projets de collecte et de traitement des plantes aromatiques et médicinales sont à l’étude.

SITI, pièce maîtresse du groupe Baroudi, est un opérateur reconnu à l’échelle mondiale dans le conditionnement de thés et infusions haut de gamme. Avec un chiffre d’affaires dépassant 150 MDH, cette entité, qui emploie plus de 1 100 personnes, exporte vers les cinq continents, notamment vers les Etats-Unis, la France, l’Italie, la Suisse, l’Irlande, l’Allemagne, l’Angleterre, le Japon, les Emirats Arabes Unis, Singapour et l’Australie. Créé en 1979 par le groupe français Yves Rocher, ce fleuron du tissu industriel de la ville ocre avait pour activité initiale le conditionnement d’algues avant d’évoluer vers la filière thés et infusions. Il est sorti du giron de son ex-maison mère française au profit de la famille Baroudi au début des années 2000.