Le groupe Alstom réorganise ses activités au Maroc

Les Business Unit Transport et Energie, placées à  ce jour sous la coupe d’Alstom Maroc, sont transformées en deux filiales autonomes. Objectif : faciliter la gestion et la lecture des performances de ces activités.

Treize ans après son implantation au Maroc, le groupe français Alstom procède à une réorganisation globale des activités placées à ce jour sous la coupe de sa filiale Alstom Maroc. En effet, ce poids lourd du CAC 40 vient de valider par ses instances décisionnelles un traité d’apport-scission de deux de ses principales activités marocaines matérialisé par leur transformation en filiales autonomes.

C’est ainsi que la Business Unit de Transport qui opère dans la construction électrique et mécanique de matériels destinés au transport a vu l’ensemble de ses actifs et passifs apporté à la nouvelle filiale Alstom Transport Maroc avec une valeur nette totalisant 15 MDH.

Au passage, cette nouvelle entité hérite des deux sites de maintenance de locomotives de Jorf Lasfar, Roches Noires et Sidi Moumen ainsi que de la plateforme logistique et des bureaux administratifs à Casablanca. Quant à la Business Unit Energie, qui exerce dans l’ingénierie et entreprise générale des centrales énergétiques, thermiques et nucléaires, elle disparaît, à son tour, au profit de la nouvelle filiale dénommée Alstom Thermal Maroc. Celle-ci se retrouve avec des fonds propres de 69,9 MDH et les sites de maintenance de Jorf Lasfar, Mohammédia et Ain Béni Mathar.

L’objectif d’une telle opération est de faciliter la gestion des nouvelles filiales qui acquièrent plus de «lisibilité» dans la lecture de leur performance. Il est à préciser que Cablians, joint-venture créée en 2011 avec Nexans Maroc et spécialisée dans la fabrication de câblage et faisceaux électriques pour ferroviaire, reste en dehors de cette réorganisation capitalistique.

Le groupe intervient au Maroc depuis plusieurs décennies

Rappelons qu’Alstom qui intervient au Maroc bien avant la création, en 2001, de sa première filiale Alstom Maroc y a réalisé plusieurs projets d’envergure, à commencer par les équipements ferroviaires et électriques dont il a livré près de la moitié au cours des quatre dernières décennies mais également dans l’énergie où le groupe a collaboré avec l’ONEE pour la réalisation de plusieurs de ses centrales thermiques.

Et le carnet de commandes marocain est loin d’être rempli avec un contrat en cours de 95 millions d’euros (plus de 1 milliard de DH) pour la livraison d’équipements de la ferme éolienne à Akhfennir avec la société Nareva d’une capacité de 100 MW ou encore un projet de livraison de 14 rames Euroduplex pour la ligne de TGV Tanger-Casablanca. Il faut dire que le Maroc constitue pour le groupe Alstom une sorte de plateforme régionale puisque les équipes marocaines interviennent également en Algérie et en Afrique de l’Ouest.