Le Grand Mogador Casablanca ouvre officiellement en mai

L’établissement est constitué de deux hôtels de 5 et 4 étoiles totalisant 593 chambres. Il se positionne sur le segment corporate et emploiera 580 personnes quand il tournera à plein régime.

Ouvert depuis septembre 2016 en «soft opening», le Grand Mogador Casablanca sera officiellement inauguré en mai prochain. Cet établissement d’un coût d’un milliard de DH est en fait constitué de deux hôtels de 4 et 5 étoiles totalisant 593 chambres sur 17 étages. Le 5 étoiles compte 417 clés et le 4 étoiles 176. Selon Nabil Benjelloun, DG du Grand Mogador et de Mogador Marina, l’établissement, dans son ensemble, offre la plus grande capacité litière de la ville et s’adjuge entre  12 et 15% de celle de la catégorie 5 étoiles.

«Dans une ville axée sur le tourisme corporate, nous nous sommes positionnés sur ce segment mais nous ne négligeons pas pour autant celui des loisirs. Nous avons une forte demande du marché chinois. Un groupe arrive chaque jour. Ce qui équivaut à 30 à 50 chambres remplies quotidiennement», dit non sans fierté Nabil Benjelloun. Il affirme que les objectifs fixés pour le soft opening ont déjà été atteints, notamment grâce au segment corporate auquel est dédiée une infrastructure spécifique. En effet, «l’hôtel 5* abrite une dizaine de salles de réunion qui peuvent recevoir entre 15 et 70 personnes et une salle plénière d’une capacité de 450 personnes. Le 4* dispose de 4 salles de réunion. Notre ambition est de devenir le leader du MICE à Casablanca», déclare Sabrine Saddiqi, directrice commerciale de Mogador Hotels & Resorts. Pour ce faire, le groupe a élaboré une politique tarifaire concurrentielle, mais pas seulement. «Nos prix rejoignent ceux du marché. A titre d’exemple, le forfait banquet comprenant le café d’accueil, un déjeuner et 2 pauses café avec accès à la salle de réunion est facturé 490 à 650 DH/personne. On se différencie par rapport à la concurrence par des formules tel que le petit-déjeuner servi 24h/24, s’adaptant ainsi aux horaires de nos clients», assure Sabrine Saddiqi.

La commercialisation se fait sur tous les canaux

Dans le segment tourisme d’affaires, la ville blanche connaît une haute saison particulière. Elle dure environ huit mois et débute en février pour s’arrêter pendant Ramadan et en été et reprend de plus belle dès la rentrée pour s’achever après les fêtes de fin d’année. «En moyenne, le taux d’occupation des hôtels 5* à Casablanca est de 60%. Celui des 4* dépasse 70%, l’offre étant plus adaptée à la clientèle expatriée en mission à l’étranger», déclare M. Benjelloun. Pour maximiser ses taux d’occupation, le Grand Mogador Casablanca, qui emploie pour l’instant 250 personnes et compte atteindre 580, mise sur tous les canaux de commercialisation. «Nous sommes présents sur les plus importants canaux de distribution en ligne, sans compter une stratégie commerciale de vente B to B et B to C à travers notre centrale de réservation et la vente en direct dans les salons internationaux», assure la directrice commerciale du groupe.