Le fonds normatif marocain s’élève à environ 12.500 normes

Le fonds normatif marocain s’élève à environ 12.500 normes en totale compatibilité avec les normes internationales, a affirmé le délégué du ministère de l’Industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique de Fès-Boulemane, Driss Sadouk.

Intervenant, jeudi à Fès, lors d’une journée d’étude sous le thème « La qualité : quelle stratégie gagnante pour l’entreprise », initiée dans le cadre de la 19ème édition de la semaine nationale de la qualité, M. Sadouk a fait savoir le ministère de l’Industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique œuvre à encourager la promotion de la culture de la qualité et le développement de la certification et de l’accréditation ainsi qu’à mettre en place des programmes d’aide aux entreprises afin de booster leur compétitivité.

Le cadre du contrôle de la qualité et de la défense des consommateurs a été renforcé par la promulgation de la loi 31.08 relative à la protection des consommateurs et la loi 24.09 inhérente à la sécurité des produits et services, a-t-il ajouté.

Le délégué régional du ministère de l’Industrie et du commerce a aussi relevé que les grandes entreprises sont devenues conscientes de l’importance de l’amélioration de la qualité dans leurs stratégies de développement, notant que les petites et moyennes entreprises axent leurs plans sur le court terme ce qui impacte négativement leur productivité.

« Après avoir connu une période de fort développement dans les années 2000, les démarches qualité accusent depuis quelques années un déclin de reconnaissance au Maroc en raison du manque de sensibilisation et des mesures incitatives en faveur des entreprises désirant garantir la qualité de leurs produits et services », a ajouté M. Sadouk 

De son coté, le représentant de l’Institut marocain de normalisation (IMANOR), Mekki Kabbaj, a donné un aperçu sur l’élaboration des normes et des certificats de conformité des produits au niveau national et l’accompagnement des mutations qui s’opèrent en la matière sur les plans régional et international.

Mettant l’accent sur l’accompagnement de l’Institut pour les entreprises marocaines, à travers la programmation des sessions de formation pour répondre aux besoins des opérateurs économiques, M. Kabbaj a fait savoir que les entreprises prennent de plus en plus en considération le critère de la qualité des produits et œuvrent à la protection de l’environnement afin de développer leur compétitivité.

Le président de l’association marocaine de protection du consommateur-section Fès, Abdelahed El Iraqui, a souligné que l’association participe à la journée nationale de la qualité pour sensibiliser davantage le consommateur, notant que la sensibilisation passe nécessairement par le renforcement de la culture de recherche des conditions de qualité.

Cette rencontre qui tend à sensibiliser les investisseurs et les opérateurs économiques à améliorer la qualité de leurs produits et services afin de booster leur compétitivité et de conquérir de nouveaux marchés, s’inscrit dans le cadre des actions de promotion de la Qualité.

Initiée par la délégation du Commerce, d’industrie et de services de la région Fès-Boulemane, cette journée d’études a porté sur plusieurs axes, dont  » Normalisation et Certification au Maroc Bilan et perspectives », « ISO 9001 : 2015 les principaux changements », « approche Lean de la qualité » et « la qualité, un outil de pilotage », outre des témoignes du Centre régional d’investissement et d’autres sociétés.