Le Crédit agricole ouvre une agence self-service

Des opérations comme le versement en espèces ou de chèques sont, désormais, possibles à travers un GAB

Le paiement des factures de téléphone, d’électricité ou d’eau est également possible.

La première agence bancaire self-service au Maroc est née à Rabat. Et c’est au Crédit agricole qu’on doit l’implantation dans le pays de ce concept américain, aujourd’hui largement adopté en Europe. De quoi s’agit-il ? C’est un espace où le client n’a affaire qu’aux machines, étant entendu que l’agence n’exclut pas l’élément humain qui prend en charge le change et le conseil. En fait, ce sont des guichets automatiques qui accomplissent deux sortes d’opérations. Les premières sont classiques et concernent le retrait, la consultation de compte ou encore la demande de chéquiers à distance. Cet aspect n’est pas nouveau et toutes les banques de la place disposent de GAB ou d’espaces dédiés à ce genre d’opérations pour alléger la pression sur le personnel.

L’élément humain ne disparaît pas
L’innovation du Crédit agricole réside dans la prise en charge par les automates des opérations comme les versements d’espèces ou de chèques. L’autre degré de complexité des opérations traitées sera le paiement de factures. En effet, il sera possible de régler sa redevance téléphonique ou sa facture d’eau ou d’électricité par le biais de l’un des guichets automatiques de l’agence self-service du Crédit agricole dont le coût est tenu secret. L’opération se déroule de la manière suivante : le client présente la facture à l’automate qui après lecture et reconnaissance exécute les instructions reçues. L’utilisateur introduit ensuite le montant à payer et récupère un récépissé délivré de manière automatique. Le paiement est entièrement sécurisé puisque celui qui ordonne l’opération valide lui-même le règlement d’un montant qu’il connaît et dont l’écriture est portée sur son compte. On peut imaginer les perspectives que peuvent ouvrir ce type d’agences bancaires pour les clients, surtout une fois que l’interopérabilité des guichets automatiques prévue à la fin du premier trimestre 2005 sera effective.
Cependant, au-delà de l’ouverture de la première agence self-service sise rue Abou Faris, l’ambition du Crédit agricole est surtout de s’inscrire dans la logique de la banque qu’il veut résolument être. Aujourd’hui, l’image d’une institution vieillotte et entachée de quelques scandales retentissants est lointaine et son repositionnement comme banque universelle est ouvertement déclaré. Le choix de la modernité qui, d’ailleurs, ne se départit pas du souci de la proximité est un des tenants de ce redéploiement.
En effet, à côté du concept de l’agence self-service qu’il vient d’introduire et qu’il veut soutenir à raison de la création de deux structures du genre par an dans les grandes villes du pays, il développe aussi la banque mobile qui est un autre pendant de sa métamorphose