Le Crédit agricole lance Assalaf Al Akhdar dédié au crédit à  la consommation

Un méga pôle pour la gestion des risques de tous types.
Holdagro, une nouvelle banque d’affaires du groupe dédiée à  l’agriculture.

Le Crédit agricole du Maroc affirme désormais sa nouvelle dimension de groupe. Lors du dernier conseil de surveillance, qui date du 13 janvier, le président, Tariq Sijilmassi, en a profité pour dévoiler les nouveaux contours de son organisation. Au-delà du toilettage de certains compartiments de la banque, relevant plus du renouvellement des équipes, l’opération apporte une grande nouveauté : le groupe Crédit agricole du Maroc se dote d’un méga pôle pour la gestion des risques. Baptisée pôle de gestion globale du risque, l’entité, confiée à un directeur général adjoint membre du directoire, a pour mission de veiller au grain, suivre, anticiper et parer à tous types de risques. Comme l’explique le top management de la banque, il y a la gestion du risque client, inhérente à l’activité même de la banque mais pas seulement. Le pôle s’occupera des risques physique et opérationnel de tout genre : sécurité du système d’information, risque de portefeuille, risque juridique, risque lié aux immobilisations et aux bâtiments… L’entité est tellement importante, en termes d’activités et d’effectifs, que la présidence du groupe a décidé de lui céder la totalité de l’ancien siège de la banque. Les équipes des autres départements, elles, ont déménagé vers un nouveau siège mitoyen, l’ancien bâtiment qui abritait les bureaux de la BNDE.
Et si le CAM se dote d’une nouvelle organisation, c’est aussi parce qu’il entame une année 2009 où il compte véritablement lancer l’offensive sur de nouveaux créneaux. C’est le cas, notamment, du crédit à la consommation puisque le Crédit agricole lance sa filiale dédiée à ces crédits qu’il a baptisée Assalaf Al Akhdar. «Dans les 3 à 4 mois à venir, nous allons déployer des guichets dans toutes les caisses régionales et locales et spécialement celles situées en milieu rural», explique-t-on au CAM. C’est que la filiale Assalaf Al Akhdar sera plutôt orientée vers le crédit à la consommation destiné à des populations rurales. Parallèlement, le réseau des Dar El Fellah, guichets initialement destinés à accompagner les petits agriculteurs, formeront désormais l’ossature du réseau de la Société de financement du développement agricole (SFDA). Cette dernière est le pôle du groupe dédié à la petite agriculture et pour lequel l’Etat s’impliquera financièrement. Cette orientation vers le monde rural et la campagne, on la retrouve même au niveau des activités financières plus élaborées. C’est le cas de Holdagro, qui sera désormais la banque d’affaires du Crédit agricole dédiée au montage des projets agro-industriels.