Le Crédit Agricole du Maroc se dote d’une architecture informatique hors pair

La banque marocaine classée 3e sur 1 000 entreprises lors du concours annuel international IBM Beacon Award 2010.
Le nouveau système permet un traitement en temps réel de toutes les opérations bancaires.
La banque verte envisage de proposer de nouveaux services grà¢ce à  la plateforme.

L e Crédit Agricole du Maroc est classé 3e au concours annuel international IBM Beacon Award 2010 dans la catégorie «Virtualization and consolidation solution», ou «solution de virtualisation», parmi 1 000 entreprises sélectionnées. Ce prix récompense la nouvelle architecture informatique réalisée, après un travail de deux ans, par l’équipe du département système d’information (DSI) de la banque, avec le concours du géant mondial de l’informatique.
C’est «une solution avant-gardiste alliant à la fois efficacité et performance, avec en filigrane un excellent rapport qualité-prix», se félicite le management de la banque. La plateforme IBM choisie par le Crédit Agricole du Maroc héberge toutes les solutions métiers associées à la banque. Du système d’agence au crédit, les responsables DSI de la banque marocaine ont planché sur la plateforme la plus performante possible. Résultat : le nouveau système d’information mis en place permet d’assurer un niveau optimal de disponibilité du système et un traitement fiable des données bancaires. Bref, lorsque le système est très demandé, toutes les autres fonctionnalités peuvent compenser le manque de ressources de la fonction utilisée.

La nouvelle plateforme permet de proposer de nouveaux services

«L’architecture ainsi mise en place est inédite en Afrique et dans la région Moyen-orient/Afrique du nord», souligne-t-on auprès du CAM. Les données bancaires sont dorénavant saisies en temps réel et centralisées grâce au système de stockage XIV conçu par IBM, à la fois à Rabat et à Casablanca (back-up). Ce qui assure à cette nouvelle architecture informatique un niveau de sécurité et de fiabilité des plus élevés. Tout cela pour finalement le bénéfice de la clientèle de la banque, puisque toutes les opérations bancaires sont traitées en temps et en heure. Grâce à l’implémentation de ce nouvel outil, le CAM envisage maintenant de développer une gamme de nouveaux services qui deviennent possibles avec cette nouvelle architecture. On parle déjà d’une application d’e-banking. Egalement hébergé par cette même plateforme, un nouveau front office (partie qui prend en charge l’interface d’une application) sera inauguré dans les agences du Crédit Agricole dès janvier 2011.