Le chiffre d’affaires de Stokvis franchit la barre des 300 MDH

La multiplication des chantiers d’infrastructure et de bà¢timent au Maroc ne profite pas qu’aux promoteurs. Plusieurs autres secteurs annexes y trouvent également leur compte.

La multiplication des chantiers d’infrastructure et de bâtiment au Maroc ne profite pas qu’aux promoteurs. Plusieurs autres secteurs annexes y trouvent également leur compte. C’est le cas de Stokvis Nord Afrique (SNA), un des leaders marocains de la distribution spécialisée d’engins de travaux publics (grues, chargeuses, niveleuses…), du matériel agricole (de récolte et tracteurs…) et autres (manutention, froid…). Cette société marocaine, contrôlée par la famille Alj (détentrice de Sanam Holding) et présidée par Saïd Aldj, a réalisé au cours de l’exercice écoulé la meilleure performance de ses 55 ans d’existence. En effet, grâce à une hausse de 25%, le chiffre d’affaires a dépassé pour la première fois le cap des 300 MDH, à 301,8 millions en 2005. Le résultat net a, dans la foulée, bondi à 7 MDH contre 3,1 MDH un an auparavant. Cette croissance a également permis le désendettement total de la société qui consolide au passage ses fonds propres à 75 MDH.

Rappelons que SNA, qui fut jusqu’en 1992 dans le giron de l’Ona, est détentrice de plusieurs cartes prestigieuses de constructeurs telles Komatsu, Locatelli, Mitsubishi (pour le matériel de manutention) et Mecalux. Elle compte parmi ses principaux concurrents au Maroc la société Tractafric qui commercialise les engins Caterpillar. Pour répondre aux besoins de ses clients, cette société a lancé en 2003 le produit de location longue durée de matériel travaux publics et routes et ce en s’appuyant sur l’expertise de la société de crédit à la consommation Taslif qui appartient au même groupe.

Grâce à l’essor des métiers de la logistique au Maroc, SNA dispose d’un autre relais de croissance avec sa division manutention.