Le Centre régional d’investissement du Grand Casablanca certifié ISO 9001-2000

C’est la première administration à obtenir ce label qualité.
Le délai moyen de création d’entreprise ramené à 5,8
jours.

Le Centre régional d’investissement (CRI) du Grand Casablanca vient d’être certifié ISO 9001 Version 2000. Il devient ainsi la première administration marocaine à recevoir ce label qualité pour l’ensemble de ses activités, après un processus de mise en place qui a duré près d’une année. «Cette certification est l’aboutissement d’une démarche qualité et d’une approche client volontariste qui placent les investisseurs et les créateurs d’entreprises au cœur des préoccupations du CRI», explique-t-on auprès du centre. L’approche client a nécessité une série de mesures, dont le réaménagement des locaux, la séparation front/back office, l’instauration d’une file d’attente automatique, le lancement d’un service SMS, la mise en place d’un système de management participatif…

Grâce à cette réorganisation, le Centre de Casablanca a réussi le pari de réduire de manière significative les délais de création d’entreprise (le délai moyen de création d’entreprise a été ramené à 5,8 jours en 2007 contre 12 en 2005 – il est de 4,6 jours pour les personnes morales et de 12,4 pour les personnes physiques) alors même que le nombre d’entreprises créées a presque doublé.

« Très tôt, le CRI a parié sur les nouvelles technologies. C’est le seul moyen d’améliorer constamment notre productivité», est-il expliqué. «Nous sommes une administration au service des investisseurs et créateurs d’entreprises. Il est donc de notre devoir de faire en sorte de s’assurer de la qualité du service et des prestations que nous délivrons», ajoute Hamid Ben Elafdil, DG du centre.

Créés en 2002, les CRI ont une vocation qui a dépassé très rapidement le simple rôle de guichet pour des démarches administratives simplifiées. Celui de Casablanca «contribue à la réflexion stratégique, à la conceptualisation de l’offre du Grand Casablanca et à la promotion des opportunités d’investissement qui en découlent et enfin à accompagner les investisseurs dans leurs projets. Notre rôle est d’améliorer la compétitivité internationale et l’attractivité de notre territoire et d’y créer les conditions favorisant une véritable dynamique de croissance, génératrice d’emplois et créatrice de valeur», souligne M. Ben Elafdil.

Notons que pour le premier semestre, le CRI a pris en charge la création de 2 779 entreprises, en progression de 29,9% par rapport à la même période de l’année précédente.