L’attribution de la station de Taghazout fait des vagues

Au ministère du Tourisme, on indique que la procédure est respectée à  la lettre.
L’élite d’Agadir accueille favorablement l’arrivée
probable des Canariens.

Apeine l’Etat a-t-il trouvé un aménageur (éventuel) pour la future station touristique de Taghazout que la procédure d’attribution de ce marché est l’objet d’une attaque en règle de la part de certains opérateurs, relayés par la presse.

Pourtant, et sans minimiser l’importance des autres candidats, en particulier le groupement formé par la GDG, Attijariwafa bank, le koweitien CMKD et Ynna holding, classé deuxième, et Fadesa, classé troisième, Colony Capital et son associé canarien Satocan-Lopesan, ne sont pas les premiers venus dans le monde du tourisme. En tout cas, l’élite et les professionnels d’Agadir interrogés à  ce sujet, unanimes, se réjouissent que les travaux d’aménagement de la station balnéaire puissent enfin débuter. Ils affirment ne pas comprendre l’origine de cette polémique. Et même si, pour eux, la présence du groupe canarien aux côtés de Colony Capital constitue un atout de plus pour leur région, étant donné la proximité géographique et le portefeuille clients du groupe des à®les Canaries, ils affirment qu’ils auraient été aussi satisfaits si un autre candidat avait été choisi à  l’issue de l’appel d’offres.

Le ministre se refuse à  tout commentaire
Au ministère du Tourisme, on encaisse le coup sans broncher et les responsables (y compris le ministre) contactés pour s’exprimer sur ce sujet se refusent à  toute déclaration et invoquent le devoir de réserve. En effet, les négociations avec Colony Capital ne font que commencer. Elles dureront probablement plus de deux mois, affirme une source proche du dossier, qui précise au passage que si ces discussions n’aboutissent pas, on se repliera automatiquement sur le deuxième candidat, le cas échéant sur le troisième, etc.

Pour ce qui est de la transparence, on se contente d’affirmer que le processus est le même pour l’ensemble des stations concédées ou à  concéder.

Les étapes du processus que suit l’appel d’offres sont connues, le règlement aussi, de même que le système de notation, et la séance d’ouverture se fait en présence des représentants de tous les prétendants. De plus, ce sont au total sept ministères du gouvernement qui siègent au sein du comité élargi pour consolider les résultats.