L’APEBI veut faire le lien entre les universités et le secteur public

Pour marquer son traditionnel ftour annuel, placé cette année sous le thème «La recherche et l’innovation, vecteurs de développement de l’économie numérique», la Fédération marocaine des technologies de l’information, des télécommunications et de l’offshoring (APEBI)…

Présidée par le PDG du distributeur informatique Data Plus, Mohamed Chakib Rifi, a choisi de mettre en relief le nécessaire rapprochement entre le secteur des TIC et la recherche scientifique à travers les universités.

C’est donc en clôture de ce ftour qu’a été signé un mémorandum d’entente entre l’APEBI et le ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres pour la promotion de l’interaction des universités avec leur environnement socio-économique.

Ce partenariat vise notamment à encourager l’utilisation des nouvelles technologies au sein des universités, à adapter la formation disponible aux besoins du secteur mais aussi, et surtout, à favoriser les échanges entre les entreprises du secteur, porteuses de projets innovants, et les étudiants chercheurs. Pour accompagner ce mémorandum, quatre conventions ont été également signées ce soir-là. La première, entre l’APEBI, le ministère et le Maroc Numeric Cluster, officialise le lancement d’un appel à projets relatif à la voiture connectée, développée par MNC et CFAO Motors, pour le développement d’une plate-forme d’applications mobiles pour fournir du contenu national à la voiture. Une convention de partenariat est également venue renforcer les liens entre l’APEBI et le Centre national pour la recherche scientifique et technique (CNRST). Enfin, deux conventions ont été paraphées par l’APEBI et deux écoles, l’Ecole nationale supérieure des arts et métiers de Casablanca, d’un côté, et l’Ecole nationale supérieure d’électricité de l’autre.