Lancement imminent de l’appel d’offres du port roulier de Tanger Med

Il aura une capacité de 5 millions de voyageurs, 1 million de voitures et 500 000 camions.

Tanger Med est en train de prendre forme et les délais de sa livraison sont très largement respectés. C’est ce qu’a affirmé, dans une déclaration à La Vie éco, le président du directoire de TMSA (Agence spéciale Tanger Méditerranée), Saïd Elhadi. La toute dernière nouveauté est l’appel d’offres du port roulier qui va être lancé incessamment. Et c’est loin d’être une petite affaire car l’ouvrage qui aura un accès nautique indépendant devra disposer d’une capacité d’accueil de 5 millions de voyageurs, 1 million de voitures et 500 000 camions. A terme, il sera doté de 8 postes de réception des bâtiments contre les 4 à 6 qui seront livrés, début 2009. Rappelons que le coût total de ce projet pharaonique est de l’ordre de 10 milliards de DH dont 60 % seront supportés par l’Etat et le reste par les investisseurs privés. De grosses pointures, dont Maersk, sont déjà attributaires de concessions du premier terminal à containers. Le deuxième terminal à containers a, lui aussi, trouvé attributaire tout comme le service de remorquage.

Les expropriations, un problème surmontable, selon TMSA
Pour ce qui est de l’avancement de ce gigantesque chantier, les digues principales et secondaires sont réalisées à 88% de leur longueur finale et la construction des quais est entamée. Saïd Elhadi résume ainsi la situation : «A ce jour, nous sommes à 60 % d’un chantier qui sera livré en été 2007, année au cours de laquelle commencera l’exploitation du premier terminal à containers».
A propos des problèmes d’expropriations soulevés par la presse ces derniers temps, Saïd El Hadi souligne qu’il n’y a aucun problème à signaler. Des solutions à l’amiable ont été trouvées avec la moitié des propriétaires concernés. Le président du directoire de TMSA précise toutefois que pour ce qui est d’une réserve foncière de 350 ha, «les propriétaires qui ont choisi de recourir à des procédures judiciaires sont dans leur droit et cela est dans l’ordre des choses». En somme, le dernier mot reviendra à la justice.

Pour le reste, le port de Tanger Med a anticipé en matière de réserve foncière. D’abord à l’intérieur du port lui-même 50 ha de terre-plein sont gardés pour des extensions possibles. A l’extérieur, il y a une superficie de 600 ha située à 30 km du port, pour éviter l’engorgement, qui est réservée aux activités industrielles. Pour la logistique, une zone franche de 136 ha est constituée