L’activité des salles de sport boostée pendant le mois sacré

Les clubs de sport font des offres tarifaires spéciales et adaptent leurs horaires. Les ventes d’articles de sport enregistrent une légère hausse.

Passe-temps ou nécessité de santé, le sport connaît un engouement pendant Ramadan. Ils sont de plus en plus nombreux à s’y adonner durant ce mois d’opulence alimentaire. C’est pourquoi les professionnels du secteur, clubs de sport et même les centres de fitness et d’amincissement, tentent, chaque année, de répondre aux attentes de leur clientèle habituelle et également aux sportifs ponctuels.

Les clubs de sport proposent en effet des offres spécifiques au Ramadan. Celles-ci portent sur une réduction des frais d’abonnement ou encore une extension de l’abonnement au conjoint ou aux enfants. Ainsi, Sport Plazza offre trois mois d’abonnement gratuits, 10 150 DH pour 15 mois au lieu de 12. Soit une réduction de 200 DH du tarif mensuel qui passe de 800 à 600 DH. Chez un de ses concurrents, l’abonnement est étendu au conjoint ou un autre membre de la famille qui peuvent bénéficier de six mois gratuits. Et dans certaines salles de quartier, les frais d’assurance, habituellement payés à part, sont intégrés dans l’abonnement trimestriel à l’occasion de Ramadan.

Outre les offres tarifaires, les clubs de sport adaptent leurs horaires aux contraintes du mois sacré. Sachant qu’il est recommandé de faire une activité sportive de préférence en fin de journée, les clubs ferment 45 minutes avant la rupture du jeûne, pour reprendre une heure ou 45 minutes après le ftour.

La marche est très prisée pendant Ramadan

Mais c’est avant le ftour que l’affluence est importante, signalent les diverses salles de sport contactées. Autre remarque intéressante : contrairement à ce que l’on pourrait croire, les femmes quittent leurs fourneaux pour venir, et en grand nombre, faire leur séance de sport (gymnastique et natation) avant le ftour.

Les hommes, quant à eux, optent pour le mini-foot en plus de la gymnastique. Selon les clubs de sport, les abonnés se mettent en équipes et organisent des tournois de mini-foot avant le ftour. Certains reviennent parfois le soir pour une séance de natation, sauna ou massage. Toutefois, même si leur activité se maintient pendant Ramadan, les clubs de sport notent qu’une partie de leurs adhérents désertent les salles pour faire uniquement de la marche et reprennent, une fois la période du jeûne passée, le sport en salle. En groupe ou seuls, les marcheurs font leur jogging, une heure avant le ftour, sur la corniche, sur les grandes artères des certains quartiers ou en forêt. Il y a également les adeptes de la bicyclette. Chez Kodza, par exemple, on souligne que durant les deux dernières années, les ventes de bicyclettes avaient enregistré une hausse de 5% pendant Ramadan.

Autre sport prisé : le football. Dans plusieurs complexes de la ville de Casablanca ainsi que dans les clubs d’entreprises bancaires ou autres, des tournois sont organisés par les employés ou des groupes d’amis. Une cotisation de 50 DH par personne permet de louer pour une heure le terrain de foot. Plusieurs matchs sont ainsi programmés après le ftour entre 21 heures et 2 heures du matin dans le terrain d’El Hank ou encore au complexe Casa Soccer.
Du côté des enseignes de sport, on signale également un petit frémissement de la demande de tenues de sport. Les ventes portent essentiellement sur les tee-shirts, les casquettes ainsi que les maillots. Cette année, explique Amine Abouyoub, directeur général de City Sport, «Ramadan coïncide avec les soldes qui ont démarré le 2 juillet. Peut-être qu’il y aura une hausse plus importante que d’habitude. Habituellement, on enregistre une progression la dernière semaine du Ramadan, soit à la veille d’Aid Al Fitr et du départ en vacances».