L’absorption de la BP Casa par la BCP entérinée dans un mois

Objectif : renforcer le positionnement de la banque dans la région du Grand Casablanca.
Les parts de marché de la BP Casa sont de 12% en dépôts et 11% en crédits dans une place qui en concentre respectivement 40% et 63%.

La réorganisation du Crédit populaire du Maroc (CPM) démarre officiellement. Le Conseil déontologique des valeurs mobilières (CDVM) vient de viser la note d’information de l’augmentation de capital de la Banque centrale populaire (BCP) en vue d’absorber la Banque Populaire de Casablanca (BP Casa). Les assemblées générales extraordinaires des deux entités se réuniront le 29 octobre pour approuver cette fusion-absorption. Une fois votée, elle sera effective le 31 octobre, avec effet rétroactif au 1er janvier 2010.
BP Casa apportera l’ensemble de son patrimoine inscrit dans ses états de synthèse au 31 décembre 2009 (total bilan de 43,9 milliards de DH et crédits à l’économie de 32,4 milliards de DH). A l’issue de l’opération, la BCP sera dotée d’un réseau propre de plus de 170 agences et verra les segments des particuliers, des MRE, des professionnels et des entreprises s’ajouter à ses activités historiques, constituées de la banque des marchés, d’investissement, de financement structuré et des activités à l’international.

L’augmentation de capital de la BCP réservée aux sociétaires de BP Casa et aux dix BPR

L’augmentation de capital de la BCP sera réservée aux sociétaires de BP Casa et aux dix autres Banques populaires régionales (BPR) que compte le CPM. Elle sera réalisée à travers l’émission de 312 500 nouvelles actions BCP, d’une valeur unitaire de 320 DH, soit un montant global de l’opération de 100 MDH. La parité d’échange est de 32 parts sociales de BP Casa pour 10 actions BCP. La date d’échange a été fixée au 4 novembre 2010.
Cette première étape dans le processus de réorganisation du CPM est motivée par sa volonté d’améliorer son positionnement sur la place de Casablanca. Il faut noter en effet que dans la région qui concentre plus de 40% des dépôts et plus de 63% des crédits du pays, les parts de marché de BP Casa se limitent à 12% en dépôts et 11% en crédits, soit bien en deçà des moyennes du CPM dans les autres régions du Maroc. Vu ce poids important de la place de Casablanca dans l’économie nationale et compte tenu des forces en présence, notamment l’implantation des sièges de toutes les banques concurrentes dans la ville, il est apparu légitime au management du groupe de repenser le mode d’intervention du CPM dans la région et de favoriser une approche globale des besoins du client. L’image du groupe Banque Populaire sera également renforcée à travers cette opération, et ses moyens et ressources optimisés. Les compétences et les expertises des deux entités seront mises en commun pour améliorer la qualité d’intervention du nouvel ensemble, et des économies d’échelle ainsi que des gains de productivité seront réalisés, notamment en fusionnant les back-offices de traitement et les fonctions support (gestion des ressources humaines, comptabilité, logistique…).