La visite royale au Gabon placée sous le signe du développement humain

Le Souverain veut instaurer un cadre pour l’échange d’expériences dans le développement humain en mettant les acquis de l’INDH au profit de la Stratégie d’investissement humain du Gabon.

La quatrième étape, et la dernière, de la tournée royale en Afrique n’a pas dérogé à la règle. Au Gabon, la visite du Souverain a été tout aussi féconde en réalisations à l’instar de celle au Sénégal, en Guinée-Bissau et en Côte d’ivoire. A ce détail près, cette étape a fait la part belle au développement humain. En effet, dès son arrivée à Libreville, le Roi Mohammed VI a présidé au grand auditorium, en présence du président Ali Bongo Odimba, la présentation de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) et, son équivalent au Gabon, la Stratégie d’investissement humain du Gabon (SIHG). La présentation de ces deux politiques intégrées, qui visent la réduction de la pauvreté et la lutte contre les facteurs aggravants de la précarité, et qui traduisent la ferme volonté des deux chefs d’Etat d’œuvrer pour le bien-être de leurs citoyens, s’inscrit dans l’objectif du transfert de savoir-faire accumulé dans ce domaine par le Maroc depuis dix ans.

En marge de cette cérémonie, quatre accords bilatéraux ont été conclus. Ils touchent au secteur de la santé, de l’économie solidaire et de la formation professionnelle. Il s’agit de deux accords cadre relatifs à la mise en place d’un centre d’hémodialyse pour les enfants et d’un centre pour enfants autistes conclus entre le ministère de la santé et de la prévoyance sociale gabonais et le ministère de l’intérieur marocain. Une troisième convention consistant en un mémorandum d’entente a été signée par le ministère de l’artisanat et de l’économie solidaire et le ministère gabonais du commerce, de la PME et de l’artisanat. Tandis que le quatrième protocole d’accord a été conclu entre l’OFPPT, l’Agence marocaine de la coopération internationale et le ministre du travail, de l’emploi et de la formation professionnelle du Gabon.

Par ailleurs, le Souverain a procédé au lancement des travaux du futur centre de formation professionnelle à Angondjé. Cette structure sera orientée vers le renforcement des capacités dans les métiers du transport et de la logistique avec l’appui et l’expertise de la Fondation MohammedVI pour le développement durable et l’OFPPT.