La SNI recapitalise Leader Food

11 MDH injectés : le capital a été d’abord ramené de 37,3 MDH à  3,7 millions avant d’être porté à  14,9 MDH.
Un chiffre d’affaires de 100 MDH attendu pour 2009, contre 46 MDH en 2005.

Moins de quatre ans après une première recapitalisation de 40 MDH destinée, entre autres, à effacer des pertes cumulées frôlant les 100 MDH, la Société nationale de l’investissement (SNI) renforce de nouveau le haut de bilan de sa filiale Leader Food. En effet, elle vient de d’augmenter de 11,2 MDH le capital de ce fabricant de chips et produits de grignotage (snacks) qui contrôle près de 35% des parts du marché marocain et ce, dans le cadre d’une opération en accordéon. Le capital a en effet été ramené de 37,3 MDH à 3,7 MDH, essentiellement pour absorber les pertes des trois derniers exercices, avant qu’il ne soit hissé à 14,92 MDH.

Elle contrôle 35% du marchédes produits de grignotage
Il faut dire que cette jeune société (dont la création remonte à 1999) avait connu, dès ses premières années, de multiples difficultés aussi bien commerciales que financières avec des produits qui ont eu du mal à percer sur un créneau médian situé entre le haut de gamme, incarné par les grandes marques importées, et l’entrée de gamme occupée par des PME bien implantées dans leurs marchés régionaux. Un phénomène que les spécialistes en stratégie appellent le dilemme du sablier. Outre ce mauvais positionnement, partiellement corrigé par le lancement, à partir de 2006, de produits à plus forte valeur ajoutée (notamment en format familial), Leader Food a aussi pâti de problèmes exogènes comme l’incendie de juin 2005, qui causa l’arrêt de la production pendant un mois et demi et la destruction d’une grande partie du stock de matières premières, fournitures et marchandises. Cette fois-ci, il semble que cette filiale, sur laquelle la SNI avait consolidé son contrôle en le portant de 50% à 100% en 2004, voit le bout du tunnel. Après l’assainissement de la situation financière, la refonte des canaux de distribution par la création de plates-formes régionales (signature de deux conventions avec Bimo, autre filiale du même groupe, et Altadis Maroc), et l’homogénéisation de l’identité visuelle des produits, la croissance du chiffre d’affaires de Leader Food devrait enfin rimer avec rentabilité. Il devrait dépasser, pour la première fois, les 100 MDH en 2009 contre 46 MDH en 2005.