La région de Dakhla, capitale de l’aquaculture

Sur les 256 projets d’aquaculture lancés au niveau national, 80% seront réalisés à Dakhla-Oued Eddahab. La région vient d’abriter la première édition du Forum des entreprises aquacoles avec la participation de 300 acteurs.

Quelque 214 projets d’aquaculture seront bientôt lancés dans la région de Dakhla-Oued Eddahab avec un potentiel de production de 78 000 tonnes par an. Cela correspond à un investissement global de 811 millions DH. Une centaine de ces projets seront portés par 507 jeunes entrepreneurs de la région. A elle seule, cette région concentre 80% de l’ensemble des projets en cours de lancement dans le cadre d’un programme global de 256projets, avec une production de 156 000 tonnes par an. Le ministère de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts accompagne ces projets dans le cadre d’un programme d’appui financier dédié aux jeunes entrepreneurs porteurs de projets d’aquaculture. Ce programme est doté d’un budget de 57 MDH. Il prévoit également le renforcement de l’infrastructure de déchargement des produits aquacoles pour une enveloppe de 42 MDH. C’est également dans le cadre de ce programme d’accompagnement que l’Agence nationale de développement de l’aquaculture (ANDA) vient d’organiser la première édition du Forum des entreprises aquacoles, qui se tient sous le thème : «L’aquaculture marine, un levier de développement de l’économie bleue». La cérémonie d’ouverture de ce forum a été présidée, le 13 novembre, par le ministre de l’agriculture Aziz Akhannouch.

Plus de 300 acteurs et investisseurs ont pris part à cette manifestation qui est l’occasion de débattre de la place de l’aquaculture au cœur de l’économie bleue et du rôle du secteur dans l’atténuation des changements climatiques. Le ministre a également visité plusieurs projets en cours de réalisation dans la région, relatifs notamment à la création d’une ferme piscicole (8 MDH d’investissement), un parc palourde et d’huîtres (127,5 MDH pour une production de près de 1,5 tonne par an) et une unité de production d’algues marines (21MDH d’investissement pour une production cible de 30 000 tonnes). La ville de Dakhla vient également de se doter d’une unité de production de glace (125 tonnes/jour pour un investissement de 22 MDH) que le ministre vient d’inaugurer à cette occasion. Notons que M. Akhannouch a également visité un entrepôt de stockage d’une capacité de 6 000 tonnes pour un investissement total de 100 MDH et 200 emplois à la clé. En plus de ces projets, le ministre s’est enquis sur l’état d’avancement des travaux dans 5 usines de valorisation des petits pélagiques, dont l’investissement global est de 891 MDH. Il est à rappeler que l’aquaculture, qui est au cœur de la stratégie du Plan Halieutis, est un secteur prometteur pour le développement de la production halieutique, et sa durabilité.