La recette ONEE pour s’adapter au changement climatique

l’ONEE intervient à travers plusieurs mesures d’adaptation et d’atténuation pour faire face aux impacts du changement climatique. En voici quelques-unes.

Le secteur de l’eau est parmi les secteurs les plus affectés par les changements climatiques qui se manifestent, notamment à travers la raréfaction des ressources. En tant que planificateur de l’alimentation en eau potable à l’échelle du Royaume, l’ONEE intervient à travers plusieurs mesures d’adaptation et d’atténuation pour faire face aux impacts du changement climatique.

Dans le détail, l’office a investi au cours des quinze dernières années un montant de 8,5 milliards de DH pour la réalisation de projets d’assainissement permettant d’assurer, actuellement, le service assainissement dans 102 villes et centres au profit d’une population de plus de 4,3 millions d’habitants. Il a aussi réalisé 81 stations d’épuration pour un débit global de 333 000 m3/j auxquelles s’ajouteront 60 autres stations durant la période 2016-2020. Consciente de l’importance de la valorisation des eaux usées épurées qui s’impose de plus en plus comme une solution économiquement pertinente en offrant une ressource alternative, l’ONEE a engagé plusieurs projets dans ce sens. Il a également réalisé plusieurs projets pilotes pour la valorisation des boues produites par les stations d’épuration sous le pilotage de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement. Il s’agit en l’occurrence de l’épandage des boues de la STEP du Grand Nador réalisé en octobre 2012 ainsi que l’incinération des boues de la STEP de Nador dans les fours de la Cimenterie Holcim d’Oujda qui est en cours de réalisation.

Les initiatives de l’ONEE se sont traduites également par la valorisation énergétique de biogaz à travers la réalisation de deux stations d’épuration par boues activées avec cogénération d’énergie à Laâyoune et à Kléa. L’office envisage aussi d’utiliser l’énergie solaire photovoltaïque dans les STEP type lagunage aéré. Deux projets pilotes sont programmés dans ce sens à Ouarzazate et Errachidia. Enfin, l’ONEE réalise un projet pilote d’alimentation en eau potable par pompage avec énergie photovoltaïque d’une cinquantaine de localités rurales réparties sur un certain nombre de communes relevant des provinces d’Azilal, Béni Mellal, Kalaât Sraghna, Ouarzazate, R’hamna et Tinghir.