La RAM lance de nouvelles dessertes régionales et adopte une nouvelle tarification

Au moins 144 rotations hebdomadaires sont prévues à  partir de Casablanca. Casa-Dakhla est à  1 600 DH aller-retour, Oujda à  1 600 DH et Tétouan à  800 DH. Actuellement autour de 700 000 par an, le nombre de passagers devrait repartir à  la hausse après deux années de baisse.

Royal Air Maroc (RAM) est en train de mettre en place une nouvelle politique de tarification et de dessertes pour encourager les Marocains à emprunter les vols domestiques à partir du hub de Casablanca. La recette est connue dans beaucoup de pays. Il s’agit de subventionner les vols par le biais de partenariats avec les régions comme c’est le cas déjà pour les provinces du Sud avec lesquelles des conventions ont été signées pour desservir Guelmim et Tan-Tan, à raison de 5 fréquences par semaine, ainsi que Laâyoune et Dakhla à raison de 7 vols chacune, dont 5 directs et 2 avec escale à Agadir.

Une autre convention sera signée incessamment avec la région de l’Oriental pour desservir Oujda suivant le même montage, c’est-à-dire la contribution financière des régions à laquelle s’ajoute celle du ministère de l’équipement et du transport. Ainsi, les vols de la compagnie et de sa filiale RAM Express vers la capitale de l’Oriental vont passer de 7 à 14 par semaine.

Des discussions relatives au Sud et au Nord du pays sont aussi en cours avec les autorités locales et le ministère de tutelle.

Au Sud, Ouarzazate qui a un besoin urgent de dessertes aériennes pour faire revivre son tourisme va bénéficier de vols hebdomadaires. Pour le Nord, en dehors des 14 vols hebdomadaires vers l’aéroport de Tanger, la liaison avec Al Hoceima est rétablie depuis fin août via Tétouan, à raison de 3 vols par semaine. En ajoutant, au départ de Casablanca, les 42 vols vers Marrakech et les 35 vols vers Agadir, on arrive à un total de 144 rotations hebdomadaires assurées par les ATR 72 600 de RAM Express et la flotte moyen courrier de la compagnie mère. Le nombre de dessertes est revu à la baisse durant la basse saison, soit autour de 100 vols par semaine.

Pour ce qui est des tarifs, les vols à destination de Laâyoune sont par exemple commercialisés à 1 600 DH TTC (800 DH pour un aller simple) et sont assurés tous les jours de la semaine sauf les vendredis et mardis. Le même tarif est appliqué pour les vols Casablanca-Dakhla avec un départ tous les jours de la semaine exceptés les mercredis et samedis.

Pour Oujda, un aller-retour est à 1 400 DH TTC. Un effort particulier a été consenti pour desservir Tétouan et Al Hoceima à un tarif défiant toute concurrence, soit un aller simple à 400 DH pour Tétouan et 600 DH pour Al Hoceima. Entre ces deux derniers aéroports, le tarif est de 300 DH. Avec de tels prix, nul doute que le trafic domestique global va faire un saut quantitatif, sachant que le nombre de passagers oscillait depuis 2008 autour de 700000 par an.