La qualité du carburant est-elle comparable d’une station à  l’autre, au Maroc ?

Sondage effectué pour le compte de La Vie éco par Synovate Market Research et Drive Dentsu, en septembre 2010 auprès de 301 adultes, à¢gées de 15 à  59 ans.

Si la qualité intrinsèque du produit constitue un critère discriminant dans une majorité de secteurs, la question doit se poser en ce qui concerne le carburant. La question de la semaine aborde justement ce sujet auprès de 301 personnes à travers le Maroc, à qui nous avons demandé si la qualité du carburant est comparable d’une station à l’autre. Si à l’échelle nationale, un répondant sur cinq considère l’essence comme un produit clairement indifférencié, plus de la moitié des répondants sont incapables de répondre avec certitude à cette question.

On sait que la localisation joue un rôle primordial pour les stations services. Ces dernières années on a vu se multiplier bon nombre d’initiatives visant à créer une préférence, dont les fameux programmes de fidélisation, ou encore celles visant à positionner l’essence selon certaines spécifications techniques distinctives. En ce qui concerne ces dernières, on constate que relativement peu de répondants semblent convaincus (20%). Il reste donc encore beaucoup de chemin à faire en ce sens par les pétrolières…

Les hommes sont plus sceptiques; ils sont près de deux fois plus que les femmes à penser que le carburant est comparable d’une station à l’autre (26% vs 14%). Et 6 femmes sur 10 ne sont pas en mesure de répondre à la question; une zone grise pour la majorité d’entre elles.

Les répondants issus des classes socioprofessionnelles plus aisées présentent des opinions plus clairement prononcées, avec seulement 15% d’indécis, contre 60% pour nos répondants en milieu rural. Au niveau des groupes d’âges, les 25-34 ans sont les plus convaincus que la qualité du carburant varie d’une station à l’autre, avec 35%.  Si les nouveaux automobilistes adhèrent plus que les autres à la différenciation de la proposition produit, sans doute qu’avec la poursuite des efforts de communication des pétrolières, et des innovations technologiques présentant de réels bénéfices pour les consommateurs, nous pourrons constater le développement d’une préférence de marque plus importante dans ce secteur, qui reste encore aujourd’hui l’un des moins différenciés sur la place.

(*) Sondage réalisé pour le compte de La Vie éco par Synovate Market Research et Drive Dentsu en septembre 2010.