La Marocaine de participation contrainte d’injecter 52 MDH pour améliorer la situation de la SNCE

Cet apport a servi à  éponger les pertes et d’améliorer la capacité d’endettement.
L’opération permettra de financer la mise à  niveau des usines de Sidi Slimane et d’Aït Aourir.

La Société nouvelle des conduites d’eau (SNCE), un des leaders marocains dans les travaux d’assainissement, d’adduction d’eau et de distribution de matériel hydro-mécanique, vient d’opérer une restructuration de son haut de bilan. En effet, les actionnaires, précisément la Marocaine de participation (Maropar), holding de la famille Omar Laraqui, viennent de renforcer les fonds propres de leur société de 52 MDH en hissant le capital de 104,5 MDH à 156,8 MDH.
Dans un deuxième temps, celui-ci a été ramené quasiment à son niveau initial et ce, par absorption des pertes antérieures.
Cette opération permet, d’une part, d’améliorer la capacité d’endettement de SNCE dont l’allongement des délais de paiement des clients a fortement entamé la trésorerie, et, d’autre part, de donner les moyens aux dirigeants de mener à bien la mise à niveau des deux usines de Sidi Slimane et d’Aït Aourir qui fabriquent des canalisations et tuyaux, notamment en béton précontraint utilisables dans les chantiers d’irrigation et dont les coûts de fabrication demeurent assez élevés.

Elle se différencie de la concurrence par son intégration

Rappelons que dans le domaine des travaux, notamment pour le compte de régies de distribution d’eau et d’électricité et/ou collectivités locales, la filiale du groupe Maropar, qui emploie plus de 1 000 personnes, fait face à une concurrence de plus en plus vive dont les principaux représentants sont Sogea Maroc, Hydrochallenge et la société Consortium pour les canalisations, les granulats et les travaux (CCGT). SNCE, dont la création remonte à 1961, se différencie toutefois par son niveau d’intégration. Elle fabrique elle-même certains composants et installations utilisés dans l’irrigation et l’assainissement. Maropar est un groupe privé très présent dans le génie civil et les ouvrages d’art à travers plusieurs filiales telles Seprob, Société de bâtiment et de béton moulé (SBBM) et SNCE. Le groupe est également l’actionnaire de référence de la Société de financement nouveau à crédit (FNAC) spécialisée dans le crédit à la consommation.