La gouvernance mondiale au menu du World policy conference

Elle a lieu du 15 au 17 octobre à  Marrakech.

Marrakech abritera du 15 au 17 octobre la troisième édition de la World policy conférence. Initié par Thierry de Montbrial, DG de l’Institut français des  relations internationales (IFRI), en 2008, cette manifestation qui se tient pour la deuxième fois dans la ville rouge réunira 150 participants de haut niveau du monde politique et de l’économie. Entre autres personnalités attendues, Ban Ki-Moon, secrétaire général des Nations-Unies, Jean Claude Trichet, président de la Banque centrale européenne, Fu Ying, vice-ministre des affaires étrangères de Chine et Christophe de Margerie, Pdg de Total. Ils exposeront leur point de vue sur la gouvernance mondiale dans les six sessions programmées : Populations, climat, santé : quelle gouvernance mondiale ? ; Gouvernance monétaire et financière mondiale ; Débat sur la gouvernance dans le cadre de l’actualité ; Gouvernance et cyberespace; Regards croisés franco-coréens sur le G20 et Puissance émergente et gouvernance mondiale.

Cette rencontre, sponsorisée par le groupe OCP aux côtés d’autres multinationales comme Total, EADS, Lafarge et GDF-Suez, est considérée par les organisateurs comme un écot à la recherche de la paix dans le monde, et constitue un espace d’expression pour les nouveaux pays émergents qui ont leur mot à dire dans la conduite des grands dossiers qui intéressent le monde.

 C’est en effet ce qui est en train de se produire, non pas en raison de la simple volonté des grands pays, mais parce que les rapports de force sont effectivement en train de changer. Aujourd’hui, compte tenu de son poids économique, la Chine est devenue incontournable. M. de Montbrial reconnaît d’ailleurs que ce pays jouera un rôle encore plus important dans les relations internationales, tout comme l’Inde et le Brésil.