La Fondation Smart s’associe à  Solidarité Féminine

Un partenariat a été signé par la Fondation Smart et l’association Solidarité Féminine. Objectif : accompagner des mamans et des enfants pendant une durée d’une année.

Vendredi 19 février, fin de l’après-midi. Au siège de l’association Solidarité Féminine à Casablanca, il y avait foule. Des journalistes, des militants associatifs, des responsables de la toute nouvellement créée Fondation Smart et, bien sûr, Aïcha Ech-Chenna, la mythique présidente de Solidarité Féminine. L’occasion ? Une convention de partenariat a été signée par l’ONG d’Ech-Chenna et la Fondation Smart, l’association qui porte les actions de responsabilité sociétale et environnementale de la Société marocaine des tabacs. Pour ce qui est du détail : Cette alliance entre les deux institutions porte sur «un programme pilote avec Solidarité Féminine pour favoriser l’insertion sociale et économique des mères bénéficiaires». Il s’agit, selon la Fondation Smart, d’un partenariat déployé sur trois axes : Le renforcement de la structure et des ressources de Solidarité Féminine, l’accompagnement technique et humain ainsi que la facilitation et le déploiement de partenariats.

Une association qui se renforce

La Fondation Smart, par la voix de son président, Abdelhakim Doukkali, a insisté sur l’importance de son engagement social à aider à travers «des actions orchestrées par la société civile qui ciblent les populations marginalisées». Même son de cloche chez Paul Leggat, PDG de la Société marocaine des tabacs : «C’est une action qui est en continuité avec d’autres partenariats, avec d’autres acteurs de la société civile. Solidarité Féminine incarne parfaitement nos idéaux en termes d’éducation et d’aide à l’insertion. C’est donc un honneur pour nous d’accompagner ces femmes pour devenir indépendantes». Du côté de Solidarité Féminine, l’heure est à l’enthousiasme. Alors que l’association s’apprête à fêter ses trente ans (Solidarité Féminine a vu le jour en novembre 1985), ce partenariat permet à la structure d’installer encore plus ses actions dans la durabilité. «La fondation va financer et supporter un projet pilote intégré d’accompagnement à la réhabilitation à la réinsertion socioprofessionnelle de 10 mamans et leurs enfants pour une durée d’une année avec une aide globale de 600000 DH», nous explique Hafida El Baz, chargée de mission à Solidarité Féminine.

La Fondation Smart va donc accompagner un programme de Solidarité Féminine, déjà bien rodé. «Les femmes sont à Solidarité Féminine en formation dans un cadre de l’apprentissage. Elles suivent un programme d’autonomisation. Quant aux enfants, ils sont à la crèche. Et au bout d’un accompagnement qui peut durer jusqu’à trois ans, on atteint différents objectifs. D’abord, la mère célibataire développe un lien important avec son enfant. Ce qui minimise les chances d’abandon. Aussi bien elle que son enfant sont dotés de papiers administratifs. Ensuite, elle recrée le lien avec sa famille, voire avec le géniteur et sa famille. Enfin, grâce aux compétences acquises, la mère célibataire est en mesure d’entrer dans le marché du travail. Elle devient de fait une femme renforcée qui peut défendre ses droits, a plus confiance en elle. Une femme qui a retrouvé sa dignité», conclut Mme El Baz. Un noble objectif que l’on ne peut qu’encourager…