La Fondation Mohammed VI et l’UNESCO unies pour l’éducation au développement durable

Les deux parties ont signé une convention destinée à parfaire les outils pédagogiques des enseignants. Les actions à entreprendre viennent en renfort des programmes «Eco-écoles» et «Jeunes reporters pour l’environnement».

La Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement et l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) ont signé une convention de partenariat pour l’éducation au développement durable mardi 5 avril à Paris. Cet accord de partenariat rentre dans le cadre de la nouvelle décennie «2015-2030» des Nations Unies pour l’éducation au service du développement durable lancée par l’UNESCO. Deux objectifs sont visés: réorienter et renforcer l’éducation et l’apprentissage. Le programme est décliné en cinq axes, à savoir le renforcement des politiques, l’intégration des pratiques durables dans les environnements d’éducation et de formation, le renforcement des capacités des éducateurs et des formateurs, la mobilisation des jeunes et l’octroi des moyens d’action et enfin l’encouragement des communautés locales et des municipalités à élaborer des programmes communautaires sur l’EDD. La Fondation Mohammed VI a retenu le renforcement des capacités des éducateurs et formateurs comme domaine d’action privilégié.

L’UNESCO dispose d’un dense réseau de fondations et d’institutions de formation des éducateurs

Grâce à cette convention, le Maroc profitera de l’expertise et des moyens humains et pédagogiques importants de l’UNESCO qui dispose d’un réseau de 373 ONG et 24 fondations et institutions dans la formation des éducateurs. Pour sa part, la Fondation Mohammed VI optimisera certains programmes en cours, dont «Eco-écoles» et «Jeunes reporters pour l’environnement». En pratique, ce programme vise les professionnels de l’enseignement primaire, secondaire et supérieur. Les décideurs, personnel, agents des secteurs public et privé et membres des médias ne seront pas écartés. La Fondation Mohammed VI espère également en faire bénéficier toute autre personne, instance ou partie intéressée par le développement durable.
Cette convention est l’aboutissement de 10 ans de coopération avec l’UNESCO où la fondation a fait preuve d’un grand dynamisme. Les actions de la fondation, qui a notamment initié les opérations «Pavillon bleu» pour les plages et «Clé verte» pour les établissements touristiques, sont sur la lignée des objectifs fixés par les sommets de Rio (1992 et 2012) et Johannesburg (2002) en termes d’éducation pour le développement durable et auxquels le Maroc a souscrit.