La Fondation Banque Populaire pour le microcrédit proposera des produits d’assurance et d’épargne

Elle est rebaptisée Attawfiq microfinance et arbore un nouveau logo. Elle entretient un fichier de 220 562 clients actifs et a distribué 12 milliards de DH depuis sa création.

La microfinance est un facteur d’inclusion financière des populations défavorisées et de développement d’activités économiques et sociales : ce constat a été réaffirmé lors de la convention du personnel de la Fondation Banque Populaire pour le microcrédit (FBPMC), organisée les 19 et 20 octobre, à Marrakech, et à laquelle ont pris part des experts marocains et étrangers. Les participants ont débattu des résultats d’une étude réalisée par Audencia Groupe-Université de Nantes sur «la crise du microcrédit au Maroc, en Inde et en Bosnie-Herzégovine». Selon ces résultats, l’activité a un bel avenir dans le pays et particulièrement pour la Fondation de la banque au cheval. Toutefois, il y aura des changements dans le mode de fonctionnement et l’offre de produits et services, suite aux réformes institutionnelles en cours. 

Elle emploie 1 632 personnes et dispose de 351 guichets

Dans cette perspective, la FBPMC a pris des dispositions, comme le renforcement de ses positions sur le segment de haut de marché des TPE, développer l’offre vers de nouveaux produits et services de la microfinance (outre le crédit, il y aura des produits d’assurance et d’épargne) et l’élargissement des activités à des pays africains et arabes. C’est pour coller à cette nouvelle orientation que la Fondation est rebaptisée Attawfiq microfinance. Cette nouvelle dénomination, qui signifie réussite ou succès en arabe, de même que la nouvelle identité visuelle, a été dévoilé lors de la convention du personnel.

L’organisme n’entend pas aller tête baissée à la recherche de parts de marché. Les responsables veulent toucher une large population tout en consolidant les équilibres, d’où l’idée du thème de la convention, «pour une microfinance responsable». Dans le même sens, Mohamed Benchaâboun, PDG du groupe Banque Populaire, a affirmé dans son allocution que «la Fondation Banque Populaire pour le microcrédit veut réaliser le double objectif de la viabilité financière et de l’impact social».

Cet organisme, qui lutte contre la pauvreté et le chômage par le développement de l’auto emploi, présente un encours de crédits de 1,613 milliard de DH, dont bénéficient 220 562 clients actifs. Il emploie 1 632 personnes et dispose d’un réseau de 351 guichets. Depuis sa création en 2 000, la FBPMC, qui a absorbé entre-temps la Fondation Zakoura alors engluée dans des difficultés financières, cumule 12 milliards de DH de crédit distribués.