La Dragée d’Or devient franchiseur avec un premier point de vente à  Fès

L’enseigne continue à  investir pour son propre compte : une boutique a été ouverte au Marocco Mall et une autre sera installée bientôt à  Rabat. 50% du chiffre d’affaires est réalisé entre le 15 décembre et le 15 février.

L’année 2011 aura été une année charnière pour la Dragée d’Or. Le chocolatier, installé sur le marché depuis 1997, a en effet commencé à franchiser son enseigne avec l’implantation d’un point de vente à Fès. Cette stratégie de croissance sera poursuivie en même temps que les ouvertures en propre. Le dernier magasin ouvert est celui du Morocco Mall à Casablanca. Un investissement de 7 MDH qui permet à l’enseigne d’avoir un positionnement de prestige sur le marché dont elle revendique le leadership, précisément dans le créneau du chocolat artisanal. Une autre boutique en propre sera ouverte en janvier prochain à Rabat. Pour les responsables de la société, c’est l’adaptation aux préférences de la clientèle qui a fait le succès de l’enseigne. «Nous élaborons les recettes au goût des Marocains et nous les fabriquons dans des maisons prestigieuses en Belgique, en France et au Luxembourg», expliquent-ils, tout en soulignant que les Marocains préfèrent les chocolats aux noisettes, amandes, nougatine et à la pistache. Le chocolatier confectionne également le design des emballages (avec possibilité de personnalisation) qu’il fait réaliser en Inde et en Indonésie. Ce choix est motivé par la qualité du travail et des matières utilisées ainsi que par le respect des délais.

Une croissance moyenne de 10% par an pour le secteur

La clientèle est composée de particuliers et d’entreprises. Mais chaque fin d’année, la demande provient essentiellement des entreprises dont les budgets varient entre 300 000 et 500 000 DH pour les grandes entités et de 20 000 à 50 000 DH pour les PME. «La crise actuelle, qui a induit des coupures dans les budgets cadeaux de fin d’années, a été bénéfique pour le marché du chocolat, contrairement à ce que l’on pourrait croire», racontent les responsables de la Dragée d’Or qui a importé cette année 4 tonnes de chocolat pour répondre aux commandes de cette période. L’enseigne réalise 50% de son chiffre d’affaires entre le 15 décembre et le 15 février. Le reste porte sur les ventes aux particuliers, notamment à l’occasion des mariages, des fiançailles ainsi que des naissances.
Globalement, le chiffre d’affaires du secteur enregistre une croissance soutenue de 10% annuellement sur un marché qui offre de grandes opportunités de développement, étant donné une consommation moyenne par habitant très faible, de 400 g par an.