La Deutsche Bank mise un milliard de DH dans un fonds immobilier au Maroc

Le géant bancaire allemand Deutsche bank, qui pèse 60,5 milliards d’euros (680 milliards de DH) en Bourse pour un résultat net, en 2006, de 2,1 milliards d’euros (23 milliards de DH), a décidé à son tour de se lancer dans les fonds d’investissement et a opté pour un fonds dédié à l’immobilier baptisé Ardim.

Lancé à travers la division du capital investissement immobilier de Deutsche Asset Management (RREEF), filiale de gestion d’actifs du groupe, ce fonds a été doté d’un capital de 100 millions d’euros (1,1 milliard de DH).Mais le gestionnaire du fonds,Ardim SA, société basée à Rabat et regroupant des compétences marocaines ayant géré des fonds similaires en Espagne, compte utiliser un levier d’endettement bancaire pour porter la force de frappe, à terme, à près de trois milliards de DH. Généraliste dans ses interventions, Ardim vise aussi bien des projets résidentiels que l’immobilier de bureaux et ce, à travers les principales villes du pays. Pour ce dernier créneau, la stratégie consiste à construire, ou accessoirement acheter un bâtiment «brut», avant de valoriser, à travers des contrats de baux de préférence à long terme. Une fois «financiarisé », le bien (en parts sociales) est cédé à des investisseurs désireux de percevoir un rendement locatif, souvent par souci de diversification du portefeuille de placements.

Le fonds Ardim compte à terme porter sa force de frappe à 3 milliards de DH

Rappelons que les fonds d’investissement spécialisés dans la pierre ont vu le jour auMaroc en 2005 avec un précurseur,Actif Capital, créé par la banque d’affaires de BMCE Bank. Depuis peu, ce sont les fonds touristiques qui leur emboîtent le pas avec Maghrib Siyaha Fund (doté de 2,5 milliards de DH et géré par BMCE Capital),Mdaëf Fund (3milliards de DH) et le FondsAttijari (2,5milliards de DH)