La crise aux USA sous la loupe d’un expert de l’immobilier

Reoptima Morocco, cabinet de conseil dans l’immobilier et filiale d’une société américaine éponyme, vient de lancer ses activités dans le pays.A cette occasion, il a organisé, le 16 décembre, en collaboration avec le ministère de l’habitat, une conférence sur «Le secteur de l’immobilier au centre de la crise financière :perspectives mondiales et enjeux pour le Maroc». Plusieurs experts étrangers et nationaux sont venus échanger sur ce thème d’une actualité brûlante. Il revenait à Soulaymane Kachani, président du cabinet et chief executive office (DG) de la maison mère, de planter le décor à travers une analyse de la crise financière aux Etats-Unis.Pour lui, il y a trois grandes causes : «D’abord, la mauvaise gestion et l’abus de l’innovation financière, ensuite la bulle immobilière et,enfin, la destruction des bilans comptables par des prises de risques importants ».
«Ces facteurs, dit-il, ont été amplifiés par l’augmentation des crédits hypothécaires (effet levier), la faible transparence du secteur immobilier et financier, et par les liquidités importantes des pays pétroliers et des pays émergents comme le Brésil, la Russie, l’Inde». Il assure, comme d’autres intervenants, que «la crise qui sévit aux Etats-Unis ne peut pas toucher le Maroc.Du moins, pas de la même manière» du fait que les marchés sont totalement différents. Il reste que la bulle qui s’est formée ces dernières années ne laisse personne indifférent.M.Kachani conseille de limiter, voire retarder, l’offre afin de réajuster les prix du foncier et d’encourager la demande en agissant notamment sur les taux d’intérêt.