La consommation d’électricité en augmentation de 6% au premier semestre

La reprise annoncée fin 2009 confirmée au premier semestre 2010.
Forte augmentation de la consommation des clients industriels.
La facture énergétique en augmentation de 41,7% à  fin mai.

Alors que la consommation d’électricité au titre de l’année 2009 avait accusé un léger ralentissement par rapport à son habituelle augmentation, le premier semestre 2010 s’annonce bien plus positif. Ainsi, l’énergie électrique appelée à fin juin 2010 s’est établie à 12 610 GWh, soit une augmentation de 6% par rapport au premier semestre 2009, selon les derniers chiffres fournis par l’Office national de l’électricité (ONE). Au terme de l’année 2009, marquée par les effets de la crise, la consommation d’électricité n’avait augmenté que de 4,2% avec 25 016 GWh appelés, contre une augmentation de 6,2% en 2008. Une baisse progressive du taux d’évolution qui remonte en réalité à 2005 où le taux affiché était de 8,8%, le niveau le plus élevé de ces 15 dernières années, pour passer à 8,1% en 2006 et 7,1% en 2007. Toutefois, en parallèle aux perspectives de sortie de crise, les derniers mois de 2009 annonçaient déjà la reprise de la consommation d’électricité. Ainsi, l’énergie électrique appelée avait bondi à 12,6% en octobre et 8,5% et 7,6% pour les deux derniers mois de l’année.

Augmentation de 16% de la consommation des clients directs

Dans le détail, la répartition de l’énergie appelée par catégorie de clientèle est représentative de cette légère relance. Ainsi, l’ensemble des clients a consommé plus qu’en 2009. A commencer par les clients industriels, qui font appel à la haute tension pour qui l’augmentation de la demande est la plus significative. Ils ont en effet consommé 2 131 GWh, soit, 16,9% de la consommation électrique totale, en hausse de 16% par rapport au premier semestre 2009. Suivent les clients basse tension, alimentés par l’ONE, qui ont consommé pendant ces 6 premiers mois de l’année 2 572 GWh, soit 6,9% de plus qu’à la même période l’année dernière. Ils pèsent actuellement 20,4% de l’énergie électrique appelée dans le pays. Enfin, les clients moyenne tension, à savoir essentiellement les petites entreprises, ont consommé 4,7% d’électricité en plus par rapport au premier semestre 2009, avec 2 295 GWh appelés, soit 18,2% de la consommation électrique globale. Les régies de distribution, elles, alimentant à la fois les petites entreprises, les commerçants et particuliers (basse et moyenne tension) ont vu leur demande nettement progresser, passant de 5 417 GWh au premier semestre 2009 à 5 612 GWh au premier semestre 2010, soit une légère augmentation de 3,6% entre les deux périodes.

Un décalage entre la consommation et le règlement

Face aux fortes augmentations du reste de la clientèle alimentée directement par l’ONE, les régies ne représentent plus que 44,5% de la consommation d’électricité, en ce premier semestre 2010, contre 45,7% à la même période en 2009.
Cette augmentation de la consommation s’est quelque peu répercutée sur la facture énergétique du pays, mais la flambée de cette dernière, qui s’est est alourdie de 41,7% sur les 5 premiers mois de l’année 2010 par rapport à la même période l’année précédente -elle passe ainsi de 1,84 milliard de dirhams à 2,61 milliards de DH- est à lier dans certains cas à un décalage entre consommation et règlement.
Les sommes déboursées jusqu’à fin mai correspondent pour une grande partie aux factures des achats du dernier trimestre 2010. Par exemple, selon les statistiques de l’Office des changes, les achats d’électricité auprès de l’Espagne (interconnexion) sont en hausse de 456,7%, passant de 346 MDH à 1,92 milliard de DH. La facture relative au pétrole brut, elle, a connu une hausse de 70,7%, passant de 5,59 milliards de DH à 9,53 milliards de DH. Enfin, la facture énergétique concernant les produits pétroliers a crû de 34%, passant ainsi de 9,73 milliards de DH à 13,04 milliards de DH. Seul le coût de la facture du charbon a diminué de près de 43%, s’établissant à 1,56 milliard de DH contre 2,72 milliards de DH entre janvier et mai 2009.