La Cnss lance une opération départs volontaires : 450 personnes ciblées

Le coût du départ par personne est limité à  1,5 MDH
Le personnel des polycliniques est aussi concerné.

Les personnes à¢gées de plus de 55 ans peuvent cumuler les avantages du départ volontaire et de la retraite anticipée.

Nous l’avions signalé il y a quelques mois (www.lavieeco.com). Après en avoir finalisé les détails, notamment avec les syndicats, la Caisse nationale de sécurité sociale s’apprête à lancer son troisième plan de départ volontaire en quatre ans, après notamment ceux de 2005-2006 et de 2007. Une note d’information interne contenant les détails du plan sera diffusée dans les prochains jours au personnel. Pour le moment, les responsables de la caisse annoncent que l’objectif est de faire partir 300 à 450 employés statutaires sur un effectif global de 4 500 personnes. Sont donc concernés aussi bien les salariés du régime général que ceux des polycliniques.
On sait également que la direction des ressources humaines a scindé le personnel en deux groupes : les moins 55 ans et les plus âgés. Pour les personnes appartenant à la première catégorie, l’indemnité prévue équivaut à 2 mois de salaire brut par année travaillée et ceci dans la limite de 50 % du salaire brut restant à servir jusqu’au départ à la retraite.
De plus, elles bénéficieront d’une indemnité forfaitaire incitative dont le montant se situe entre 130 000 et 160 000 DH en fonction de la catégorie (échelle, grade etc.).

700 personnes sont parties lors des deux premières opérations
En ce qui concerne les employés âgés de plus de 55 ans, l’indemnité est égale à 40 % du salaire brut restant à servir jusqu’à 60 ans.
La pension leur sera versée immédiatement après le départ et ils continuent à bénéficier de tous les avantages dus aux retraités notamment des services de la mutuelle de l’action sociale.  D’autre part, il est important de souligner qu’ils peuvent aussi bénéficier de la retraite anticipée. De ce fait, les avantages sont cumulatifs.
A la CNSS, on fait savoir en outre que le coût d’un départ volontaire ne doit pas excéder 1,5 MDH.
Rappelons qu’avant le premier plan de départs, en 2006, l’effectif de la caisse comptait 5 400 personnes. Lors de cette première opération, l’organisme de sécurité sociale s’est séparé de 300 personnes et de 400 autres en 2007 dans le cadre du deuxième plan de départ volontaire.
Parallèlement, la Cnss a recruté  des profils pointus afin de renforcer ses équipes car elle devait lancer de nouveaux métiers, notamment la dématérialisation des remboursements ou encore la gestion de l’assurance maladie obligatoire, et avait aussi engagé l’extension de son réseau et le chantier d’assainissement et de restructuration des polycliniques préalablement à la mise en place de la gestion déléguée.