La Chine veut renforcer sa présence en Afrique

Plus de 250 investisseurs et chefs d’entreprises du Maroc, de Chine et d’Afrique subsaharienne ont participé aux travaux. Le volume des échanges commerciaux entre les deux parties s’élève à  plus de 200 milliards de dollars. Le montant des investissements chinois en Afrique a, quant à  lui, atteint 25 milliards de dollars.

«Le rapprochement entre la Chine, moteur de la croissance mondiale, et l’Afrique, continent de toutes les richesses et pôle émergent du développement, revêt aux yeux du monde une importance grandissante», a affirmé Othman Benjelloun, président du Groupe BMCE Bank, à l’ouverture du China-Africa investment meetings, première édition des rencontres B to B organisée par la BMCE Bank et sa filiale Bank of Africa, en collaboration avec la China Africa Joint Chamber of Commerce and Industry (CAJCCI), le 24 juin à Rabat. Plus de 250 investisseurs et chefs d’entreprises du Maroc, de Chine et d’Afrique subsaharienne se sont réunis afin d’étudier les opportunités de partenariats dans divers secteurs tels que l’automobile, l’agriculture, les énergies renouvelables, le tourisme, la logistique et les infrastructures.

Sun Shuzhong, ambassadeur de la République Populaire de Chine au Maroc, a pour sa part estimé qu’avec «un taux de croissance de 5% par an, le continent est devenu un partenaire incontournable pour l’ensemble des pays de la planète». Depuis 2009, la Chine est effectivement le premier partenaire commercial de l’Afrique et l’un des principaux investisseurs.

Le volume des échanges commerciaux entre les deux parties a été multiplié par 20 en l’espace de 12 ans, dépassant les 200 milliards de dollars en 2013. Les investissements directs chinois en Afrique ont, quant à eux, atteint les 25 milliards de dollars. En mai dernier, il a été annoncé que la ligne de crédit accordée par la Chine à l’Afrique sera augmentée de 10 milliards de dollars, passant ainsi de 20 à 30 milliards de dollars. Il en est de même pour le Fonds de développement Chine-Afrique qui passera de 3 à 5 milliards de dollars.

La Chine est le quatrième partenaire commercial du Maroc

La Chine est, à l’heure actuelle, le quatrième partenaire commercial du Maroc et ce dernier est le dixième plus grand partenaire commercial de la Chine en Afrique. C’est la raison pour laquelle le groupe BMCE Bank, présent depuis plus de 25 ans en Afrique subsaharienne et depuis 14 ans en Chine par le biais de son bureau de représentation à Pékin, s’apprête à ouvrir une succursale à Shanghai. Le groupe ambitionne également, pour les 15 prochaines années, d’être présent dans chaque pays du continent africain.

Par ailleurs, le Maroc, à travers Casablanca Finance City, est susceptible de devenir une «terre d’hospitalité» pour les investisseurs chinois nourrissant des ambitions sur les marchés africains. D’une manière générale, les participants au China-Africa investment meetings se sont accordé sur le fait que l’objectif n’est pas seulement d’échanger des produits, mais surtout d’investir en Afrique afin de promouvoir le développement économique et social du continent.

A noter aussi que quatre conventions de partenariat ont été conjointement signées entre la BMCE Bank et un certain nombre d’entreprises chinoises et marocaines dans divers secteurs d’activité économique.