La CDG porte à  10 % sa participation dans le capital du CMKD

Elle a acheté 54 000 actions auprès du CIH

Les deux partenaires pourraient mener des actions communes dans l’immobilier.

Parallèlement à ses propres projets de développement touristique, notamment le rapprochement de sa filiale Sogatour avec Sotoram (filiale RAM), et la restructuration de son autre entité touristique, Maroc Tourist, la Caisse de dépôt et de gestion (CDG) renforce sa présence dans un des premiers groupes touristiques du pays : le Consortium maroco-koweitien de développement (CMKD) qui, depuis plus de vingt ans, opère principalement dans le domaine de l’immobilier et du tourisme. La CDG, qui détenait jusqu’alors une participation symbolique de 1 % dans le consortium, vient d’acquérir récemment quelque 54 000 actions auprès du CIH pour un montant non divulgué. Elle porte ainsi sa part à près de 10 % dans la holding dont les actifs touristiques sont incarnés par les hôtels portant l’enseigne Farah, installés à Casablanca, Safi, Khouribga, Rabat et Marrakech.
Depuis quelques années, devant la baisse significative des performances de ses unités hôtelières (notamment en taux d’occupation), la société a davantage mis l’accent sur les projets immobiliers dont elle a accru la cadence de réalisation en augmentant en 2002 son capital de plus de 300 MDH à 660 MDH, mais elle a aussi misé sur l’investissement financier en portefeuille en créant des fonds d’investissement dédiés (CMKD Fund et CMKD Croissance), gérés par des professionnels en gestion d’actifs.

Le CMKD a profité des taux de rendement intéressants dans l’immobilier
Ce virage stratégique lui fut assez profitable selon les observateurs puisque l’essentiel de ses bénéfices, au cours des trois dernières années, a été assuré par des taux de rendement assez élevés sur l’activité immobilière. Les principaux projets de cette branche sont logés dans la société Diyar qui réalise des projets de logements résidentiels dans différentes villes.
Quant à la CDG qui demeure certes minoritaire dans un CMKD contrôlé et géré par les Koweïtiens, elle étoffe son portefeuille touristique, essentiellement composé des participations dans Sogatour (63%), La Mamounia (9%), Maroc Tourist (90%), Maroc Hôtels et Villages (100%), Sidet (7%), Société Hotelière de Nador (100%), Sothermy (36%), Société Hôtelière El Riad (52%) et Fès Motel (100%). D’autre part (et là réside tout l’intérêt de l’opération pour la CDG), en devenant un actionnaire de référence, il semble qu’elle envisage de tisser un partenariat avec le CMKD en vue de mettre en commun leur savoir-faire et de promouvoir de concert des opérations immobilières de grande envergure. Ce qui rentre parfaitement dans l’épure de la nouvelle stratégie adoptée par la CDG