La capacité des «8 tonnes» sera relevée

Un nouveau décret fixe enfin le tonnage des camions en fonction de la marque et du type de véhicule.

Le ministère du Transport et de l’Equipement a finalement trouvé un compromis avec les petits camionneurs pour ce qui concerne le relèvement du tonnage ou, selon le terme consacré, du PTC (poids total en charge). Un décret signé conjointement avec le ministère du Commerce et de l’Industrie, daté du 20 septembre 2003 et modifiant l’arrêté du 24 janvier 1953 «sur la police de la circulation et du roulage», permet aux propriétaires de véhicules homologués à 8 tonnes, et mis en circulation depuis le 1er janvier 1986, de bénéficier d’un relèvement du tonnage de leur véhicule. Désormais, ce tonnage sera fixé en fonction de la marque et du type de véhicule suivant les caractéristiques déclarées par les constructeurs eux-mêmes. Les transporteurs disposent d’un délai d’un an à partir de sa publication pour se conformer aux dispositions du décret dont les modalités d’application ont fait l’objet d’une réunion entre les différents syndicats et des services du ministère du Transport.

Pour la mise en conformité, la modification de certaines pièces est prévue
Cependant, il faut dire que, vu l’étendue du parc concerné par les changements (tous les véhicules immatriculés depuis 1986, date à laquelle le gouvernement avait permis de relever de 5,5 tonnes à 8 tonnes la capacité des petits camions), on se demande si la période de transition d’un an est suffisante pour que les centres d’immatriculation puissent normalement effectuer leur travail dans les délais.
Le problème se pose surtout pour les véhicules d’occasion, dans la mesure où, pour relever le niveau de leur tonnage, ceux-ci seront soumis à de nouvelles visites techniques dans les centres agréés. Outre une visite technique ordinaire en cours de validité, le propriétaire du camion doit présenter une fiche de contrôle technique approfondi datant de moins d’un mois, délivrée par ces mêmes centres, avant de prétendre soumettre son engin à ce qu’on appelle «la réception à titre isolé» dans un centre d’immatriculation.
Cette procédure sert en outre à vérifier si les caractéristiques techniques du véhicule sont conformes ou non. Un procès-verbal de réception est ainsi établi, et c’est ce document qui servira de base pour l’obtention d’une nouvelle carte grise mentionnant le nouveau tonnage autorisé.
La loi prévoit aussi que certains véhicules pourraient subir des modifications ou le renforcement de certaines parties. Ces modifications concerneraient principalement le système de suspension qui supporte la charge du véhicule ou la dimension des pneumatiques. La sécurité y gagnerait