Jotun, le spécialiste norvégien de la peinture porte le capital de sa filiale marocaine de 2 à  8.5 MDH

L’apport permet de financer l’extension du réseau de distribution. Pour l’instant, la société exerce une activité purement commerciale.

Moins de deux ans après son implantation au Maroc, le groupe norvégien Jotun nourrit de nouvelles ambitions. Sa filiale Jotun Maroc, spécialisée dans la commercialisation de peintures décoratives et de colorants en poudre pour l’industrie de la peinture, vient de hisser son capital de 2 MDH à 8,5 MDH. L’apport de 6,5 MDH, dont 3,5 MDH en argent frais, lui donne plus d’aisance financière pour gérer sa croissance.

Il faut dire que le succès du show-room casablancais incite l’entité marocaine à dérouler davantage son modèle de distribution qui s’appuie sur des partenariats exclusifs garantissant à la marque Jotun une présence exclusive chez des opérateurs de distribution spécialisés (enseignes de bricolage, «multicolor centers»…). Bien que peu consommatrice en investissements (notamment dans le foncier des points de ventes), une telle politique requiert, par ailleurs, une meilleure couverture du besoin en fonds de roulement (principalement la constitution de stocks pour répondre aux commandes des partenaires).

L’implantation d’une unité industrielle n’est pas encore évoquée

Pour l’instant, le groupe Jotun qui teste le marché marocain se limite à une simple entité de distribution commerciale, à l’instar d’autres pays africains tels l’Algérie, l’Angola, la Libye, le Ghana et le Nigeria où les produits Jotun sont écoulés par l’entremise de distributeurs importateurs. Va-t-il évoluer vers un modèle plus industriel tel que celui adopté en Egypte ou en Afrique du Sud ?

Rien n’est moins sûr pour l’instant car le marché marocain, qui pèse 3 milliards de DH, semble encore relativement de taille modeste et, surtout, assez «encombré» avec une cinquantaine de fabricants dont une poignée accaparent plus de 80% du marché.
Précisons que Jotun est un groupe créé en 1926 qui appartient à la famille Gleditsch et au groupe norvégien Orkla. Il emploie plus de 800 personnes en Norvège et 6 600 à l’étranger. Faisant partie des 15 premiers fabricants mondiaux de peinture, Jotun est présent dans 72 pays. En 2011, il a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 10,7 milliards de couronnes norvégiennes, soit près de 16 milliards de DH.