Jorf Lasfar : Afriquia Gaz quadruple sa capacité de stockage de GPL

La mise en service de quatre nouvelles sphères aériennes de 7 000 m3 chacune a nécessité un investissement de 240 MDH. La réalisation de ce projet a permis de générer près de 120 emplois directs et indirects.

Afriquia Gaz, filiale du groupe Akwa, marque un nouveau point en inaugurant son terminal de stockage de gaz à Jorf Lasfar dans la province d’El Jadida. L’inauguration, qui eut lieu la semaine dernière en présence de la ministre de l’énergie, Amina Benkhadra, vient boucler la réalisation de la deuxième phase du projet portant sur la mise en service de quatre sphères aériennes de stockage de butane de 7 000 m3 chacune pour un investissement de 240 MDH. La première phase achevée en juillet 2009 concerne la réalisation de deux sphères de stockage propane de 2 780 m3 chacune, pour un investissement de 100 MDH. Avec l’entrée en service des sphères dédiées au butane de Jorf Lasfar, la capacité globale de stockage passe de 5 200 à 20 000 tonnes métriques (TM). La taille maximale des navires en déchargement est portée de 4 600 à 20 000 TM.

Prochaine étape, les stockages de Tanger Med

Le débit de réception monte de 80 à 350 tonnes par heure et le débit de chargement des camions de 80 à 260. Enfin, la capacité de transfert inter-centres est actuellement de 60 tonnes par heure. Globalement, le volume annuel est maintenant de 600 000 tonnes au lieu de 200 000 auparavant. Selon Ali Wakrim, président d’Afriquia Gaz qui contrôle 46% du marché, «le terminal de Jorf Lasfar permettra d’augmenter de 10% les capacités de stockage de gaz de pétrole liquéfié du Maroc. Il aura également pour objectif de diversifier les points d’approvisionnement». Mme Benkhadra a, pour sa part, indiqué que la consommation du Maroc en énergie primaire s’est élevée à plus de 16,1 millions TEP en 2010, en hausse de 6,7% par rapport à 2009, laquelle est caractérisée par la prépondérance des produits pétroliers, dont la part s’est élevée à 61% en 2010. La consommation de produits raffinés a été de 9,9 millions de tonnes, l’année dernière, en hausse de 9% par rapport à 2009, selon le ministre. Elle a ajouté que les GPL (propane et butane), avec une consommation de 2 millions de tonnes par an, occupent actuellement la 3e place dans la consommation des produits pétroliers avec 21%. Par ailleurs, la consommation prévisionnelle du Maroc en produits pétroliers est estimée à 11 millions de tonnes en 2015, 12,5 millions de tonnes en 2020 et 17 millions de tonnes en 2030.
En prévision de cette hausse de la consommation, des centres de stockage sont en cours de concrétisation, notamment par Akwa Group au sein du port  de Tanger Med.