Investissement : Quatre réunions, 31 projets, plus de 22,5 MMDH et près de 11 300 emplois

Le gouvernement intensifie la cadence des réunions de la commission des investissements pour mieux répondre aux attentes des investisseurs.

Depuis la première réunion de la Commission des investissements, présidée le 23 novembre dernier par le chef du gouvernement Aziz Akhannouch, trois autres ont été tenues. Les quatre réunions se sont soldées par l’adoption d’un total de 31 projets de conventions et d’avenants, pour un montant global de près de 22,5 MMDH et la création de près de 11 300 emplois directs et indirects. Des engagements d’investissement, exprimés en l’espace de quelques semaines, portant sur plus de 22 milliards de DH, ce n’est pas peu. C’est même un signe de confiance des investisseurs en la solidité et la santé de l’économie nationale et en sa capacité de relance. Surtout que nous sommes toujours en pleine crise sanitaire. Toujours est-il, lors de la dernière réunion, la 84e depuis la création de cette commission réunie mercredi, 7 projets de conventions et avenants ont été approuvés pour un montant global de 7,19 MMDH. Ces projets devraient permettre la création de plus de 4 500 emplois (dont 1204 directs).

Les investissements approuvés sont dominés par l’enseignement supérieur avec 6,26 MMDH, soit près de 87% des investissements projetés. Le secteur du tourisme vient ensuite avec 476,1 millions de dirhams (MDH), soit 7%, suivi de la logistique (155 MDH, 2%), de la santé (115 MDH, 1,6%) et de l’industrie (114 MDH, 1,6%). Les emplois prévus par les conventions approuvées par la commission se concentrent principalement dans l’enseignement supérieur avec la création de 687 emplois directs, du tourisme (230 emplois directs) et de la santé (165 emplois directs), ainsi que 122 emplois directs pour les secteurs de l’industrie et de la logistique. Les projets à capitaux nationaux représentent la majeure partie des investissements projetés avec près de 6,5 MMDH, soit plus de 90%. Lors de la première réunion tenue sous la présidence d’Aziz Akhannouch, le 23 novembre, 13 projets d’investissement ont été approuvés  pour plus de 2 MMDH, avec à la clé  la création de près de 5 300 emplois.

C’est en réalité plus qu’une simple réunion de la commission des investissements. Pour donner un gage de confiance aux investisseurs quant à l’intention du gouvernement pour faire tout le possible pour leur faciliter la tâche, Aziz Akhannouch avait réuni un mini-conseil de gouvernement. Cette première réunion a en effet connu la présence de six ministres en plus du secrétaire général de gouvernement. Le message était clair. L’investissement est, en effet, une priorité du Nouveau Modèle de développement et du programme gouvernemental. Depuis, la fréquence de la tenue des commissions des investissements vient confirmer cette démarche. Ces réunions sont d’ailleurs amenées à s’intensifier afin d’accélérer le rythme d’approbation des conventions et répondre au mieux aux attentes des investisseurs marocains et étrangers.