Intel veut se concentrer sur la tablette au Maroc

Entre 2011 et 2013, l’américain a multiplié par cinq ses investissements au Maroc. Le géant américain des processeurs et composants électroniques se veut plus agressif pour 2014.

Avec l’ultra-mobilité, c’est tout l’écosystème du secteur des équipementiers informatiques qui évolue. En 2010, par exemple, Intel, spécialiste depuis 1968 des semi-conducteurs, équipait 80% des ordinateurs traditionnels vendus alors, soit environ 350 millions d’unités. En 2014, la part de marché d’Intel devrait se réduire à 20% sur un volume cette fois de près de 3 milliards d’unités, de l’ordinateur à la tablette en passant par le Smartphone. Mais l’américain prépare sa contre-attaque en se concentrant d’abord sur les tablettes. L’entreprise a ainsi annoncé le lancement de tablettes dual OS, c’est-à-dire équipées à la fois du système d’exploitation Windows et d’Androïd pour le 2e semestre de cette année. «Nous travaillons actuellement sur le design», confie Maurits Tichelman, DG Partenaires et Distribution d’Intel. Les négociations avec les constructeurs sont toujours en cours. C’est au salon Computex de Taipei à Taïwan, qui se tiendra en juin prochain, que seront alors révélé les constructeurs qui fabriqueront ce type de tablettes.

Dix cartes Intel Galileo pour l’Ecole Mohammadia des ingénieurs

En attendant, Intel veut renforcer sa présence au Maroc. Cela est notamment passé par la multiplication par cinq des investissements dans le pays notamment pour renforcer les effectifs, la distribution ou encore les fonds conjoints avec les partenaires constructeurs dépensés au Maroc. Demain, c’est sur les data center qu’Intel souhaite se positionner. «Il y a des projets concrets au Maroc. Ils sont à un stade critique actuellement mais la volonté est là», précise Karim Bibi Triki , DG Levant et Afrique du Nord. Intel ne lésine pas non plus sur l’économie du savoir. En 2014, l’Ecole Mohammadia des ingénieurs a été sélectionnée pour bénéficier de 10 cartes Intel Galileo qui permettront aux étudiants une création rapide de prototypes de concepts interactifs simples.